Vendredi 19 octobre 2018

La “Vénus”? de Cranach peut prendre le métro

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 février 2008 - 162 mots

LONDRES [19.02.2008] - Au cœur d’une curieuse polémique outre-manche, la « Vénus » dénudée du peintre allemand Lucas Cranach l’Ancien, modèle de l’affiche de la rétrospective de la Royal Academy of Arts, est finalement admise dans les couloirs du métro londonien.

Victime du règlement intérieur de la société de transport en commun britannique qui interdit toute publicité « montrant des hommes, des femmes ou des enfants d’une façon sexualisée, ou montrant des corps à moitié ou totalement dénudés dans un contexte ouvertement sexuel », la « belle » de Cranach a finalement été réhabilitée, sous la pression de la commission de la culture et des médias à la chambre des communes. Son président, John Whittingdale, estime, en effet, cette décision « parfaitement stupide ». Le tableau « a été peint il y environ 500 ans, ajoute-t-il. Il est impensable que ce tableau classique puisse choquer ». En revenant sur sa décision, le London Underground est de retour sur les rails. (source AFP)

 
Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque