Samedi 15 décembre 2018

La triennale de milan s’invite au grand hornu

L'ŒIL

Le 1 janvier 2004 - 409 mots

Dans le cadre de l’année de l’Italie organisée par Europalia, le Grand Hornu a choisi d’honorer l’Italie en présentant l’exposition « Maestri. Design Italiano » consacrée à son design et à l’un de ses fleurons, la Triennale de Milan.

Fondée à Monza en 1923, cette manifestation qui ne s’installera à Milan qu’en 1930, a présenté et défendu toutes les tendances du design, s’imposant comme l’événement incontournable en la matière en Europe. Devenue l’un des piliers de l’histoire du design, elle est une démonstration de la suprématie de l’Italie devant la France, l’Allemagne et la Scandinavie. Au cours de sa longue
histoire, ce témoin privilégié su saisir l’opportunité de faire l’acquisition de quelques-unes des œuvres les plus marquantes de la création italienne. C’est une partie de ces collections qui est aujourd’hui présentée.
Sélectionnées par Silvana Annicchiarico, la conservatrice de la Triennale, les œuvres exposées, une centaine, dressent un panorama sélectif du design italien des cinquante dernières années. Se concentrant sur vingt designers, l’exposition réserve une attention particulière à la question du renouvellement des typologies formelles et fonctionnelles, à l’introduction et à l’emploi des nouveaux matériaux, en particulier des matières plastiques, et à l’expérimentation et au développement de nouvelles relations entre forme et fonction. Ainsi, chaque créateur voit ses œuvres accompagnées d’une phrase résumant son concept : Anna Castelli Ferrieri et son esthétique de la rationalité, Alessandro Mendini et sa théâtralisation du quotidien, Gaetano Pesce et sa personnification de la série ou encore Ettore Sottsass et sa médiatisation des objets. Ce parti pris révèle le foisonnement d’idées et l’inventivité des designers italiens qui, débarrassés des doctrines neutralisantes de leurs aînés, explorent et expérimentent des possibilités nouvelles tant du point de vue formel qu’ornemental ou fonctionnel.
Malgré cette mise en scène didactique et astucieuse, le spectateur, en retrouvant des meubles et des objets familiers, reste sur sa faim et aurait aimé découvrir les trésors inconnus ou oubliés que renferme la Triennale. Repris dans le beau catalogue de l’exposition, le discours qui sous-tend cette exposition ne fait pas non plus l’unanimité et aurait mérité une analyse renouvelée et actualisée sortant de certaines idées reçues qui obstruent la compréhension du design et restreignent le talent des designers italiens.

« Maestri. Design Italiano » a lieu du 12 octobre au 1er février 2004, tous les jours sauf le lundi de 10 h 00 à 18 h 00. Tarifs : 6 et 4 euros. HORNU (Belgique), Grand Hornu, rue Saint-Louis, tél. 00 32 65 65 21 21.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°554 du 1 janvier 2004, avec le titre suivant : La triennale de milan s’invite au grand hornu

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque