La Tate Modern ouvre ses « Tanks »

Par Lucile Pages · lejournaldesarts.fr

Le 18 juillet 2012 - 284 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [18.07.12] – La Tate Modern a ouvert mercredi 18 juillet un espace dédié à l’art « vivant », dans les anciens réservoirs de carburants, les « Tanks » au sous-sol de l’institution.

Les « Tanks » de la Tate Modern, un espace d’exposition entièrement consacré à l’art « vivant », performances, happenings, installations et vidéos sont ouverts depuis mercredi. Ancienne usine électrique, la Tate Modern avait déjà transformé le hall des Turbines en salle d’exposition. Aujourd’hui, ce sont les anciens immenses réservoirs de carburants qui ont été reconvertis par le duo d’architectes Jacques Herzog et Pierre de Meuron. Les deux sphères de béton de 30 mètres de diamètre et 7 mètres de haut vont être investis par une quarantaine d’artistes jusqu’au 28 octobre, dans le cadre du festival Art in Action.

Le nouvel espace, inauguré par le festival, est l’occasion pour le musée de rendre compte de l’histoire de l’art « vivant » et des derniers projets d’artistes. Un des deux « Tanks » vient ainsi d’être investi par une installation de l’artiste sud-coréen Sung Hwan Kim, première œuvre conçue entièrement pour cet espace. Le deuxième est dédié à l’histoire de l’art « vivant », illustrée par l’œuvre d’Anne Teresa De Keermaeker (première performance réalisée dans le cadre du festival) ainsi que par les deux dernières acquisitions du musée, des vidéos de performance des artistes Suzanne Lacy et Lis Rhodes.

L’ouverture des « Tanks » constitue la première phase du programme d’extension du musée, en cours depuis 2007, pour un budget de 215 millions de livres (245 millions d’euros). La prochaine étape sera l’élévation d’une tour de 11 étages en 2016, ajoutant 70 % d’espace au deuxième musée le plus visité d’Angleterre.

Légende photo

Tate Modern - © Photo Hans Peter Schaefer - 2001 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque