Dimanche 18 février 2018

La Smithsonian renonce à construire une antenne dans le parc olympique de Londres

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 15 juin 2016

LONDRES (ROYAUME-UNI) [15.06.16] – Après deux ans de réflexion, la Smithsonian Institution de Washington a décidé de ne pas construire son propre bâtiment au sein du complexe culturel Olympicopolis dans le quartier de Stratford. En revanche, elle s’associera avec le nouveau Victoria & Albert Museum, le V&A East.

La décision était attendue : le 13 juin 2016, le secrétaire général de la Smithsonian Institution de Washington, David Skorton, a annoncé renoncer construire une antenne de l’institution à Londres, rapporte Martin Bailey pour The Art Newspaper. Depuis juillet 2014, la Smithsonian Institution, qui réunit dix-neuf musées et neuf centres de recherche situés à Washington et New York, avait le projet de s’implanter au cœur d’Olympicopolis, le complexe culturel projeté pour 2021 au sein du Queen Elizabeth Olympic Park à Londres.

La Smithsonian n’abandonne néanmoins pas complètement l’idée et a annoncé « une collaboration » avec le nouveau Victoria & Albert Museum qui sera construit au sein d’Olympicopolis. La conception des espaces du « V&A East » sera donc pensée par les deux institutions et la Smithsonian présentera ses propres expositions parmi la programmation du nouveau musée. C’est la première fois dans l’histoire de la Smithsonian, créée en 1846, que l’institution s’assure une présence pérenne à l’étranger, précise The Art Newspaper.

Cette décision, saluée par le successeur de Boris Johnson à la mairie de Londres, Sadiq Khan, est un pas décisif dans l’avancement du projet d’Olympicopolis. Les travaux pourront, comme prévu, commencer au début de l’année 2018.

Légende photo

Parc olympique de Londres © Photo EG Focus - 2012 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque