La salle à manger de Néron probablement découverte à Rome

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 octobre 2009 - 308 mots

ROME (ITALIE) [01.10.09] – Des archéologues ont découvert sous le mont Palatin les restes de la mythique salle à manger « rotative » de l’ empereur Néron dans son palais, la « Domus Aurea » .

Une équipe d’archéologues français et italiens a mis à jour ce qui semble être les vestiges de la salle à manger principale de Néron, dans son palais du mont Palatin, appelé la « Domus Aurea » (la Maison Dorée) à Rome.
La pièce est décrite par Suétone dans la Vie des douze Césars : « La principale pièce était ronde, et jour et nuit elle tournait sans relâche pour imiter le mouvement du monde » .

La découverte d’un puissant pilier maçonné, étrangement placé au centre d’une pièce de service, des restes de plancher en bois et une position stratégique donnant sur un panorama à 360 degrés du Capitole, amène les experts à penser qu’il s’agit de la structure de la salle à manger rotative mythique de l’empereur Néron (37-68 ap. J.-C.). Elle pouvait tourner sur elle-même et permettre à l’empereur de contempler la ville de Rome en suivant la course du soleil.

Selon ansa.it, la découverte a été fortuite, lors de travaux de renforcement du site archéologique. Cela conforte des travaux récents qui tendent à montrer que la Domus Aurea de Néron serait beaucoup plus vaste que les archéologues ne le pensaient jusqu’à présent.
En effet, le palais, symbole de l’extravagance de Néron, aurait occupé la majeure partie du mont Palatin et une partie de l’Esquilin, créant ainsi l’ensemble palatial le plus important de Rome sous l’empire.

Depuis juin 2009, la Domus Aurea est fermée au public, pour permettre des travaux de renforcement des fondations dans le sous-sol de Rome. La juxtaposition des strates archéologiques sur les collines de Rome rend très difficile la conservation des sites de la capitale italienne.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque