Mardi 10 décembre 2019

La résolution adoptée par l’ICOMOS n’arrêtera pas le projet d’extension du site de Roland Garros

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 janvier 2012 - 343 mots

PARIS [05.01.12] – Le Comité scientifique international pour les paysages culturels de l’ICOMOS a adopté en décembre une résolution contre le projet d’extension du site de Roland-Garros. L’avis de cette instance rattachée à l’UNESCO n’aura, selon la Ville, aucun impact sur la suite du projet.

« Le comité scientifique international ICOMOS-IFLA est hors de son champ de compétence », affirme la Ville de Paris, « il a pour mission de prendre en compte la valorisation des paysages culturels sur les sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial ». Ce comité ICOMOS-IFLA est un comité d’experts, créé par l’ICOMOS, l’organisation internationale rattachée à l’UNESCO et consacrée à la conservation et la protection du patrimoine. Ses membres ont rendu en décembre dernier un avis très défavorable au projet d’extension du site de Rolland Garros. L’agrandissement, voté par la Fédération française de tennis en février, empièterait sur le jardin botanique des Serres d’Auteuil et suscite la colère des écologistes et des défenseurs du patrimoine.

Dans sa résolution, le comité « appelle la mairie de Paris et la Fédération française de tennis à abandonner le projet d’extension de Roland Garros sur le Jardin botanique des serres d’Auteuil ». Il suggère de réfléchir à une implantation du site à Versailles, déjà refusée par la FFT, ou à une extension sur une couverture de la bretelle de l’autoroute A13. Toujours selon cette résolution, le projet actuel « menacerait gravement » le jardin, nuisant à sa scénographie et à son unité. Quant au projet de remplacement des serres proposé par la Ville pour accueillir les plantes délogées par les travaux, il est qualifié de « cache-misère décoratif ». L’afflux de visiteurs lors des tournois pourrait également porter préjudice au jardin, dont les capacités d’accueil seraient alors largement dépassées.

La mairie de Paris regrette que les experts se soient prononcés « sans avoir fait aucune démarche pour vérifier les informations sur le projet » et déplore que la FFT n’ait pas non plus été contactée. Elle rappelle agir en contact avec le Museum, pour garantir les conditions de conservation des plantes et avoir reçu l’avis favorable de la Commission supérieure des sites.

Légende photo

Jardin botanique des serres d'Auteuil, Bois de Boulogne, Paris - photo Félix Potuit - 2008

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque