Samedi 21 septembre 2019

La rentrée des galeries du Marais

Par Henri-François Debailleux · lejournaldesarts.fr

Le 10 janvier 2014 - 333 mots

PARIS [10.01.14] - Plus d’une vingtaine de galeries du quartier du Marais à Paris ont choisi ce samedi 11 janvier après-midi pour faire leur rentrée 2014. Avec quelques belles expositions et surtout un sacré marathon à la clef.

C’est samedi 11 janvier qu’a lieu la rentrée des galeries du Marais à Paris. Certes, certaines ont déjà ouvert le bal dès le jeudi 9, notamment Nathalie Obadia avec une exposition consacrée à Sarkis « Au commencement était le blanc » dans son nouvel espace du 18 rue du Bourg-Tibourg ou encore Laurent Godin avec Paul Czerlitzki, mais le gros de la troupe a choisi ce samedi. Elles sont en effet une bonne vingtaine à faire leurs vernissages entre 12h et 21h (les horaires varient selon les galeries) avec quelques très belles affiches qui quadrillent tout le quartier. Car le parcours va vraiment cette fois de chez Daniel Templon (30 rue Beaubourg) avec des toiles récentes de Gérard Garouste regroupées sous le titre « Contes ineffables » à la galerie Valentin (9 rue Saint-Gilles) avec une exposition de Patrick Saytour construite autour d’une œuvre de 1967 complétée d’œuvres récentes jusqu’au récent nommé quartier du Haut-Marais avec Farideh Cadot (7 rue Notre Dame de Nazareth) qui annonce sa première collaboration avec l’artiste hollandais Pieter Laurens Mol (né en 46).

Au beau milieu de ce triangle, la rue Chapon n’est pas en reste, avec notamment deux expositions dans la cour du n° 13, « Le voyage d’hier » d’Isabelle Lévénez chez Isabelle Gounod ou Stéphane Vigny chez Claudine Papillon ou encore au n° 35-37 de cette même rue l’exposition collective « Encore-Partie 1 » chez Eva Hober qui fête le dixième anniversaire de sa galerie. On peut aussi signaler la rue de Montmorency avec Anne de Villepoix au n°43 et Marine Veilleux au n°47, la rue Saint Claude avec bon nombre de ses galeries ou encore la rue des Haudriettres avec Hussenot au n°5bis et Olivier Robert au n°5. Etc. En somme un beau marathon en perspective.

Légende photo

Patrick Saytour, Sans titre, 1967. Brulage sur plastique, tissus et encadrement métal - 135 x 100 cm - © photo Galerie Chez Valentin

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque