La presse britannique sceptique sur le « 104 » et la scène française

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 16 octobre 2008

LONDRES (UK) [16.10.08] - L’inauguration du CENTQUATRE, le nouveau centre d’art situé dans le XIX° arrondissement de Paris, n’a pas enthousiasmé les journalistes britanniques.

Le 104%26copy; D.R

En Angleterre, l’ouverture du « CENTQUATRE » a suscité quelques réactions sous la plume de journalistes du Guardian et du Telegraph. Si l’architecture et l’histoire des anciennes pompes funèbres ont enthousiasmé les deux journalistes, l’impact du centre sur la création contemporaine française est mis en doute. La journaliste du Guardian, Angélique Chrisafis, relève un quartier « best known for its high-rises, poverty and gang culture », dont l’attrait touristique n’est pas la qualité première.

Mais, c’est surtout l’état de la scène artistique française qui est au cœur des critiques anglaises. « Moribonde » pour le Telegraph et « sans vie » selon le Guardian, la création contemporaine ne saurait retrouver un nouvel élan grâce à l’ouverture du « Cent Quatre ». D’autant plus, selon le Guardian, que la capitale française a attendu 50 ans pour inaugurer un tel centre de création. Le constat est le même pour les deux journaux : les artistes français préfèrent quitter Paris pour des capitales urbaines dynamiques, telles que Berlin et Londres.

Les deux journaux semblent tirer la même conclusion : le lieu, funèbre, répond à l’état de la scène artistique française.
[Sources : The Guardian / The Telegraph]

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque