Vendredi 20 septembre 2019

La police italienne saisit 500 faux tableaux vendus sur Internet

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 août 2010 - 255 mots

ROME (ITALIE) [26.08.10] – Quelques 500 faux tableaux de peintres modernes comme Matisse, De Chirico ou Magritte ont été saisis par la police italienne auprès de collectionneurs amateurs qui déclarent les avoir achetés de bonne foi sur des sites Internet.

La police italienne en charge de la protection du patrimoine culturel a saisi près de 500 faux tableaux d'artistes modernes comme Henri Matisse ou Giorgio De Chirico, mais aussi de peintres plus anciens comme Guido Reni (1575-1642) par exemple, chez des amateurs d'art qui ont déclaré les avoir acquis de bonne foi sur Internet, a annoncé l'agence de presse italienne Ansa.

Le coup de filet est le résultat d'un an et demi d'investigation menée par la police italienne en charge de la protection du patrimoine culturel. L'opération a permis le démantèlement d'un réseau de faussaires parmi lesquels douze personnes vont être poursuivies pour contrefaçon et « commercialisation de fausses oeuvres d'art » a précisé l'AFP.

Convaincues de réaliser une bonne affaire, les victimes avaient acheté via des sites internet connus – mais dont les noms n'ont pas été révélés – de fausses toiles, mais aussi de faux dessins de bonne qualité, de grands peintres de l'art moderne et anciens à des prix relativement dérisoires comparés aux cotes de ces artistes sur le marché des ventes publiques.

Les carabiniers italiens ont mis au jour le réseau en surveillant les transactions sur les sites. Ils se sont rendu compte de l'escroquerie en comparant les tableaux à des archives historiques et en faisant appel à l'expertise de plusieurs historiens d'art.

Légende photo

Giorgio de Chirico, Hector et Andromache (1917) - Photographe : Crimilda - Licence Creative Commons 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque