Jeudi 19 septembre 2019

La photographe américaine Helen Levitt est décédée

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 mars 2009 - 258 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [31.03.09] - Helen Levitt, une figure importante de la photographie du XXè siècle, s’est éteinte à l’âge de 95 ans.

Le 29 mars, la photographe américaine Helen Levitt est morte durant son sommeil dans son appartement à New York, annonce le New York Times. Née en 1913 dans cette même ville dont elle a immortalisé les rues, Levitt commence à photographier dans les années 1930, période où débute l’âge d’or du photojournalisme.

Mais, à la différence de ses contemporains, lorsque Levitt observe les quartiers les plus pauvres de New York elle ne cherche pas à produire des images engagées. Walker Evans, le photographe qui, avec Henri Cartier-Bresson, l’a le plus influencée, a même qualifié l’oeuvre d’Helen Levitt d’ « antijournalisme ».

Des rues de Brooklyn et de Harlem, elle préférait en effet dégager du lyrisme. Ainsi, les chefs-d’œuvre de cette photographe sont les clichés consacrés aux enfants jouant dans les rues.

Très tôt les institutions américaines ont reconnu son talent : en 1943, elle expose pour la première fois individuellement au Museum of Modern Art, à New York, et en 1959 le Guggenheim lui offre une bourse pour étudier les techniques de la photographie couleur.

Discrète, Levitt concédait rarement des interviews et ne faisait presque pas d’apparitions. Jusqu’aux années 1990, alors que de nombreuses rétrospectives ont été consacrées à ses travaux, elle est restée peu connue du grand public.

A Paris, la dernière exposition dédiée à son œuvre a eu lieu à la Fondation Cartier-Bresson en 2007.

Légende photo : Helen Levitt © Helen Levitt

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque