Vendredi 22 novembre 2019

La National Gallery s’est trouvée une annexe au Nord-Est du Pays

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 avril 2011 - 340 mots

DURHAM (ROYAUME-UNI) [28.04.11] – La National Gallery de Londres a trouvé dans un château de Durham le lieu idéal pour présenter quelques-uns de ses trésors artistiques dans le Nord-Est de l’Angleterre.

L’ancien rempart et la salle à manger royale du château d’Auckland abriteront bientôt quelques grands trésors artistiques d’Angleterre. La National Gallery a décidé que ce château serait l’endroit approprié pour devenir une sorte d’avant-poste du célèbre musée londonien dans le Nord-Est du pays.

Le château d’Auckland a été la maison officielle de l’évêque de Durham pendant près de 200 ans. Il abritera des œuvres de la National Gallery comme des Titien, des Turner et des Tintoret afin qu’il devienne une destination touristique régionale. La proposition a été faite par l’ancien président de la National Gallery, Lord Jacob Rothschild, selon The Independent. Il espère que le musée sera en mesure de prêter des œuvres par rotation afin de renouveler régulièrement l’accrochage.

Ce prêt d’œuvres a pu être possible grâce à un don d’un million de livres (environ 1 130 000 euros) réalisé par la Rothschild Foundation au château au début de l’année. Les prêts de la National Gallery rejoindront l’attraction artistique majeure du château : une série de douze peintures réalisées par le peintre espagnol, Francisco Zurbaran. Ces peintures ont été sauvées le mois dernier par l’investisseur Jonathan Ruffer, d’après The Telegraph. Il les a achetées à l’Eglise d’Angleterre pour 15 millions de livres. Il a décidé ensuite de rendre les portraits, accrochés dans la salle à manger du château pendant 250 ans, au château d’Auckland pour soutenir l’attractivité du lieu.

L’Eglise d’Angleterre avait décidé de vendre les peintures pour lever des fonds afin de pouvoir entretenir le château d’Aukland, siège de l’évêque de Durham. Cette décision avait été vivement critiquée à l’époque par Nicholas Penny, le directeur de la National Gallery. Il ne pensait pas que le Nord-Est de l’Angleterre serait en mesure de les présenter comme il se doit.

Légende photo

Le château d'Auckland en Ecosse - © photo John Phillips - 2003 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque