Mercredi 12 décembre 2018

La justice britannique refuse la demande d’indemnisation de l’employée de la Tate Gallery

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 25 août 2009 - 128 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [25.08.09] – La Tate Gallery n’indemnisera pas l’une de ses employées qui avait accusé le musée de ne pas tenir compte de ses problèmes de santé.

La BBC rapporte qu’Elizabeth Andrews, une employée de la Tate Modern souffrant de la maladie de Crohn, a perdu la bataille judiciaire contre le musée. Andrews avait intenté un procès contre la Tate qui n’aurait pas tenu compte de son infirmité lors de son transfert de la Tate Britain à la Tate Modern en 2007.

Pourtant le tribunal londonien a estimé que le musée a fait tout son possible pour que Andrews s’adapte à son nouvel environnement de travail. Selon la justice, il n’y a pas eu de preuve médicale suffisante attestant que son transfert lui a causé du tort.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque