Mardi 11 décembre 2018

La galerie Kamel Mennour s’étend sur près de 200 m2 à son adresse parisienne

Par Alain Quemin · lejournaldesarts.fr

Le 3 avril 2013 - 329 mots

PARIS [03.04.13] - Dans un contexte de marché de l’art pourtant incertain, certaines grandes galeries parisiennes sont en expansion. Kamel Mennour augmente ainsi sa superficie de près de 200 m².

C’est peu dire que le contexte économique global comme celui du marché de l’art sont actuellement marqués par l’incertitude. Pourtant, depuis octobre 2012, le coup de tonnerre qui a résonné à Paris avec l’ouverture de la nouvelle galerie Thaddaeus Ropac à Pantin continue de produire des effets induits considérables. Le premier, Gagosian a été obligé de suivre pour tenir son rang de premier sur le marché international en inaugurant, quelques jours seulement après Ropac, un giga espace au Bourget. Nathalie Obadia ouvrait également, voilà quelques semaines, une seconde galerie parisienne, de belles dimensions, rue du Bourg-Tibourg, à proximité de celle de la rue du Cloître Saint-Merri.

Se démarquant de ses concurrents et développant une autre stratégie d’expansion, Emmanuel Perrotin a, pour sa part, annoncé l’ouverture d’une nouvelle galerie, à New York, en septembre prochain. En mettant un terme, à la surprise générale, à son activité de galeriste après vingt années d’engagement, Jérôme de Noirmont invoquait à la fois le contexte économique perturbé et la nécessité de réaliser de nouveaux investissements massifs si l’on souhaite désormais rester dans le peloton de tête des galeries parisiennes. Pour sa part, il jugeait ce développement très risqué.

Dernière en date de ces transformations du marché, Kamel Mennour reste en ses locaux de la rue Saint-André des Arts, mais gagne près de 200 m2 supplémentaires. L’espace additionnel sera utilisé alternativement comme showroom ou comme extension pour certaines des expositions nécessitant le plus de surface. C’est un fait : les galeries qui entendent figurer dans le "top 10" à Paris n'ont guère de choix et elles doivent désormais augmenter de périmètre. A la fois pour conserver la confiance de leurs clients en leur signifiant leur dynamisme dans ce contexte accru de concurrence… et pour garder leurs artistes désireux d’exposer leur travail dans les meilleures conditions.

Légende photo

Kamel Mennour - © Frédéric Marigaux

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque