Mercredi 12 décembre 2018

La Fondation LVMH s’installe dans l’ancien musée des ATP

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 8 mars 2017 - 496 mots

PARIS [08.03.17] - L’État va financer une grande partie des travaux de désamiantage de l’ancien musée des Arts et Traditions Populaires propriété de la ville de Paris. Bernard Arnault va y installer un centre culturel des métiers d’art et des savoir-faire français.

Après moult bras de fer avec la Ville de Paris propriétaire du terrain et du bâtiment de l’ancien Musée national des arts et traditions populaires, l’État accepte de financer à hauteur de 10 millions d’euros le désamiantage du bâtiment pour un coût total estimé de 15 millions d’euros. La Fondation LVMH, nouveau locataire des lieux, prend à sa charge les 5 millions manquants ainsi que 150 millions d’euros pour la rénovation du bâtiment signé Jean Dubuisson et Michel Jausserand.

La Fondation LVMH y installera un centre culturel des métiers d’art et des savoir-faire français comme l’annoncera François Hollande lui-même ce mercredi en début d'après-midi au jardin d’acclimatation, bien que l’État ne soit aucunement partenaire de ce futur centre.

Le déblocage du dossier par Audrey Azoulay permet à l’Etat de sortir par le haut de ce rapport de force engagé avec la Mairie de Paris alors que le bail de 30 ans est arrivé à son terme en 2014. La concession de 50 ans signée par Anne Hidalgo, maire de Paris, et Bernard Arnault, patron de LVMH, prévoit l’aménagement de salles d’expositions, d’ateliers et de résidences dévolues aux métiers d’art et aux savoir-faire français.

L’ouverture en janvier 2014 de la Fondation LVMH à deux pas de l’ancien musée des ATP avait rappelé la situation d’abandon de l’édifice fermé au public depuis 2005. C’est donc une nouvelle vie qu’entamera à partir de 2020-2021 ce bâtiment labellisé Patrimoine du XXe Siècle.

Erratum - 9 mars 2017

Ce n’est pas comme nous l’annoncions la Fondation Louis Vuitton qui s’installe dans l’ancien musée des ATP, mais le groupe LVMH avec la création de la Maison LVMH / Arts-Talents-Patrimoine, nom finalement donné à ce centre des métiers d’art et des savoir-faire français comme l’a dévoilé Bernard Arnault le 8 mars lors de la conférence de presse. La vocation de cette Maison s’articulera autour de salles d’expositions, d’ateliers d’artistes et d’artisans, d’une salle de concert également et d’un centre de documentation.

L’Institut des Métiers d’Excellence créé en 2014 par LVMH sera également partie prenante de cette nouvelle structure qui aménagera dans un bâtiment entièrement revu tant dans ses espaces intérieurs qu’à l’extérieur par Frank Gehry en accord avec les héritiers de Jean Dubuisson, architecte de l’édifice, et en étroite relation avec son fils, l’architecte Thomas Dubuisson qui travaille depuis six mois à sa reconfiguration avec les équipes de l’architecte américain.

D’une durée de 50 ans à compter de l’ouverture au public programmé en 2020, le contrat signé entre LVMH et la Mairie de Paris prévoit le versement d’une redevance de 150 000 euros à laquelle s’ajoute une redevance variable de 2 à 10% sur le chiffre d’affaires, en fonction de la nature des activités et de leur volume.

Christine Coste

 

Légende photo

Au 1er plan, le bâtiment du Musée national des arts et traditions populaires (MNATP) fermé depuis 2005, et au second plan la fondation Louis Vuitton © photo Ludosane - 2014

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque