Dimanche 21 octobre 2018

La Fondation LUMA va enfin se concrétiser

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 23 avril 2013 - 569 mots

PARIS / ARLES [23.04.13] - Aurélie Filippetti a annoncé la concrétisation de deux chantiers majeurs pour l’Arles photographique. Les projets de la Fondation LUMA et d’un nouveau bâtiment pour l’Ecole Nationale Supérieure de la photographie devraient aboutir cette année.

Au cours de la présentation de la 44e édition des Rencontres d'Arles, festival estival de photographie, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a confirmé deux projets pour le développement d’Arles en tant que capitale photographique française.

« Le projet de construction d’un nouveau bâtiment pour l’Ecole Nationale Supérieure de la photographie d’Arles sera lancé cette année », a-t-elle indiqué le 19 avril 2013 lors d’une conférence de presse rue de Valois.

L'école va ainsi déménager à côté du parc des Ateliers, Zone d’aménagement concerté (ZAC) où se déroulent chaque année une partie des expositions des Rencontres d'Arles afin de s’adapter aux normes et besoins de cette institution dont les locaux actuels, inadaptés à la conservation et la valorisation des fonds photographiques, se trouvent au cœur de la ville.

Le chantier, estimé à 19 millions d’euros sera mené « en dépit des contraintes budgétaires », selon les mots de la ministre. La répartition du financement entre Etat, Région et mécénat n’a pas encore été définie.

La Fondation Luma verra bel et bien le jour

« La Fondation LUMA va aussi se concrétiser », a annoncé la ministre. Lancé en 2007, ce projet d’un vaste campus culturel dédié à la création contemporaine, également placé sur la ZAC des Petits Ateliers, a longtemps fait figure d’Arlésienne, les cinq demandes de permis de construire du bâtiment conçu par Frank Ghery ayant été rejetées en 2011 pour protéger des vestiges antiques. Maja Hoffmann, héritière des laboratoires Roche et initiatrice du projet avait posé un ultimatum en décembre 2012 lors de la présentation d’un projet plus respectueux des contraintes archéologiques. « Si le permis de construire ne nous est pas accordé cela mettra un point final à notre action », avait déclaré celle qui compte prendre en charge l’intégralité du financement des travaux de la Fondation. Si le permis est toujours en cours d’instruction, le service des permis de construire de la Ville d’Arles se veut rassurant, confortant les déclarations d’Aurélie Filippetti. « Il n’y a aucune raison pour qu’il soit refusé. Les nombreuses réunions préalables n’ont relevé aucun problème », a déclaré la directrice du service Marie Polizzi au Journal des Arts.

Les travaux de la Fondation LUMA pourraient être lancés à la clôture des Rencontres d’Arles de 2013, qui se dérouleront du 5 juillet au 22 septembre autour du thème « noir et blanc ». Des travaux qui vont à l’encontre du « contre-projet » de développement proposé en 2012 par François Hébel, directeur du festival de photographie, qui prévoyait d’édifier, encore une fois sur la ZAC des Petits Ateliers, de nouveaux espaces muséographiques à destination des expositions des Rencontres d’Arles.

La ministre de la Culture a confirmé que le projet Hébel n’avait pas été retenu. Elle a cependant proposé de « confier à l'Inspection Générale des Affaires Culturelles une mission d’accompagnement qui faciliterait, la mise en œuvre d'un projet cohérent et concerté en étroite coordination avec les différents acteurs » pour « inscrire Arles au rang des cités internationales de la création et de l’image. »

Les bâtiments de la fondation LUMA prévoient d’ailleurs d’accueillir une partie de la programmation du festival des rencontres dont Maja Hoffmann est une des principaux mécènes.

Légende photo

L'entrée de l'Ecole Nationale supérieure de Photographie, Arles - © Photo Mbzt - 2011 - Licence CC BY 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque