Lundi 10 décembre 2018

La foire du Comité professionnel des galeries d’art ne verra pas le jour

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 18 octobre 2016 - 361 mots

PARIS [18.10.16] – Le projet de foire du Comité professionnel des galeries d’art prévue au printemps 2018, parallèlement à Art Paris Art Fair, a été abandonné. Le Comité se concentre désormais sur des initiatives à l’international.

Le Comité professionnel des galeries d’art (CPGA), qui rassemble 242 galeries, a annoncé abandonner son projet de foire qui devait avoir lieu au printemps 2018. « Ce projet était né du constat d’une standardisation des grandes foires et nous voulions changer ce modèle » a confié au Journal des Arts Lauren Janos, déléguée générale du CPGA. « Après un sondage des galeries, le conseil de direction de l’association s’est réuni et y a renoncé, préférant se concentrer sur d’autres projets plus à l’international. La diffusion des artistes français et des galeries françaises reste notre fer de lance » a-t-elle ajouté. Dans cet esprit, le CPGA mène des réflexions avec divers acteurs. Un projet de résidences d’artistes aux Etats-Unis est notamment en cours avec l’Institut français, a-t-on appris.

Questionné en avril dernier sur le (désormais ex) projet de foire, Julien Lecêtre, directeur général de Art Paris Art Fair, avait déclaré : « C’est étonnant de vouloir créer un autre événement alors que le comité a d’abord un rôle en tant que syndicat, un rôle politique, un rôle de lobbying et de diffusion d’informations. […] Créer un salon demande une année de travail en sachant qu’aujourd’hui le business plan d’un salon ne peut être rentable à moins de 60-70 exposants. C’est un véritable métier. »

Des propos qui n’avaient pas manqué de faire réagir Georges-Philippe Vallois, président du CPGA, qui avait alors cité l’exemple de la Biennale des Antiquaires, créée par le syndicat national des antiquaires (SNA) ou encore la création par l’ADAA, le syndicat des galeries d’art aux Etats-Unis, de son propre salon il y a une vingtaine d’années. Au sujet d’Art Paris Art Fair, il avait déclaré : « Nous estimons […] que l’expertise en terme de contenu offre de nombreuses autres voies que celles choisies par la direction d’Art Paris, nous ne prétendrons pas faire mieux mais estimons qu’il est possible de faire différemment et d’offrir une complémentarité dont Paris a besoin au printemps. » 

Légende photo

Georges-Philippe Vallois, président du CPGA © photo Benoît Linero pour L'oeil

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque