Lundi 17 décembre 2018

La disparition de James Lord

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 31 août 2009 - 199 mots

PARIS [31.08.09] – Le critique d’art James Lord, qui est décédé le 19 août dernier à Paris, avait fait ses armes dans le premier numéro de L’ŒIL.

Le critique d’art James Lord est décédé à Paris le 19 août 2009 à l’âge de 87 ans. Né en 1922 aux Etats-Unis, il découvre la France en 1944, en tant que GI parmi les troupes du débarquement. Très rapidement et avec une facilité déconcertante, il devient proche de Picasso et de Dora Maar.

Grâce à une pension mensuelle de ses parents, il peut retourner en France dans les années 50 pour s’y installer définitivement. Ses relations avec Picasso lui permettent de rencontrer « la jet set » culturelle de la Côte d’Azur : les Noailles, Chagall, Cocteau, Balthus. Il organise également un petit négoce de peintures entre la France et l’Amérique.

Il devient également proche de Giacometti. C’est d’ailleurs dans le premier numéro de L’ŒIL, en janvier 1955, qu’il publie son premier article sur Giacometti, une visite d’atelier très moderne pour la presse artistique de l’époque.

Par la suite, il écrira plusieurs livres sur l’art dont bien sûr des biographies de Picasso et Giacometti.

Légende photo : James Lord © D.R.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque