Mercredi 21 octobre 2020

La disparition de François Trèves

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 octobre 2012 - 300 mots

PARIS [17.10.12] – L’ancien président de la société des amis du Musée national d’art moderne de 1995 à 2011 est décédé lundi 15 octobre 2012 à l’âge de 84 ans. Cet industriel aura marqué l’histoire de l’institution, participant notamment à l’enrichissement de sa collection d’art moderne et contemporain.

« Avec discrétion, ténacité et un sens aigu de la diplomatie, François Trèves a su ouvrir la société des amis pour faire le lien entre l’institution publique et les collectionneurs », a déclaré le président du Centre Pompidou, Alain Seban au lendemain du décès de François Trèves, avant de saluer son rôle clé dans l’enrichissement de la collection d’art moderne et contemporain du centre, mais aussi « sa bienveillance, l’extraordinaire constance de son engagement et le rayonnement de sa personnalité ».

De 1996 à 2011, le collectionneur préside la société des amis du Musée national d’art moderne. Président d’honneur depuis lors, l’homme d’affaires est ensuite nommé en avril 2012 par le ministre de la culture d’alors, Frédéric Mitterrand, à la tête du conseil d’administration de l’institution culturelle parisienne, en remplacement de Jacques Boissonnas qui lui succède à la présidence des amis du Musée national d’art moderne.

Il était depuis 2002 également le président du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) de Bretagne. « Il facilite les relations entre le monde politique et économique sans être interventionniste au niveau de la politique générale », avait déclaré en 2006 la directrice de l’institution Catherine Elkar tout en louant également sa « diplomatie ».

Les responsables du Fonds régional d’art contemporain n’ont pas caché leur émotion à l’annonce de son décès : « Elégant, généreux et engagé,… Son soutien indéfectible à l’art contemporain aura marqué les esprits et il manquera à toute l’équipe du FRAC Bretagne », ont-ils indiqué.

Consulter la fiche biographique de François Trèves

Légende photo

François Trèves, devant une huile sur toile de Roberto Matta, The Eld is the World. Photo : D. R. / Courtesy la Société des amis du MNAM

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque