Dimanche 23 février 2020

La conservatrice du Musée d’Orsay, Sylvie Patry, va rejoindre la Fondation Barnes

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 9 novembre 2015 - 360 mots

PHILADELPHIE (ETATS-UNIS) [09.11.15] – Conservatrice au Musée d’Orsay depuis 2005 et experte en art impressionniste et postimpressionniste, Sylvie Patry, 46 ans, a été nommée conservatrice en chef et directrice adjointe de la Fondation Barnes.

Sylvie Patry, conservatrice au Musée d’Orsay, a été nommée conservatrice en chef et directrice adjointe en charge des collections et des expositions de la Fondation Barnes). Elle rejoindra la Fondation en janvier 2016, où elle sera chargée d'élargir le programme d'exposition et de mener de nouvelles recherches sur la collection.

Commissaire des expositions « Renoir au XXe siècle » au Grand Palais en 2009, « Claude Monet, 1840-1926 » au Grand Palais en 2010, et de « Paul Durand-Ruel. Le pari de l’impressionnisme » au Musée du Luxembourg en 2014, Sylvie Patry est conservatrice au Musée d’Orsay depuis 2005, et spécialiste des peintures impressionnistes et postimpressionnistes.

Après une longue bataille judiciaire, la Fondation Barnes a entrepris en 2012 un déménagement controversé de ses collections, depuis son domicile de longue date dans le manoir de banlieue de son homonyme, Albert C. Barnes, dans un nouveau bâtiment dans le centre de Philadelphie. Depuis, la Fondation a entamé une refonte totale de son équipe. En 2014, Joseph Neubauer est devenu président du conseil d'administration. Thomas Collins, l'ancien directeur du Perez Art Museum de Miami, a été nommé directeur de la Fondation en janvier dernier. La Fondation Barnes était sans conservateur en chef depuis plus d'un an, après le départ de Judith Dolkart.

La Fondation Barnes comprend une collection exceptionnelle de toiles impressionnistes et postimpressionnistes, notamment 181 tableaux de Renoir, ainsi que de nombreuses œuvres de maîtres anciens et d’artistes du XXe siècle, un ensemble d'objets africains, de l'ancienne Égypte et de l'art grec et romain, et des œuvres décoratives d'origine européenne et d'Amérique du Nord.

Sylvie Patry a déclaré au New York Times que la Fondation Barnes possède « une collection célèbre, mais pas si bien connue, ce qui en fait un travail très intéressant pour un conservateur. Elle a été tellement isolée pendant tant d'années et il y a tellement d'histoires encore intégrées dans la collection. Mon sentiment est que la relocalisation a vraiment remanié les cartes ».

Légende photo

Sylvie Patry, conservatrice au Musée d'Orsay © www.curatorialleadership.org

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque