Mercredi 24 février 2021

La Collection Gelman est mise à l’abri par son propriétaire

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 novembre 2008 - 301 mots

MEXICO (MEXIQUE) [28.11.08] – Le propriétaire de la Collection Gelman, la plus importante en art moderne au Mexique, l’a cachée en raison d’un litige invraisemblable.

Au lieu de faire le tour du monde dans une exposition itinérante qui allait commencer à l’Irish Museum of Modern Art, à Dublin, la collection de Jacques et Natasha Gelman va rester loin des yeux du public pour un temps indéterminé. Connue surtout par ses chefs-d’œuvre d’art moderne mexicain, la collection Gelman est au cœur d’un litige qu’on dirait sorti d’un roman-feuilleton.

Avant sa mort en 1998 et veuve de Jacques Gelman, Natasha Gelman avait légué l’ensemble des 95 œuvres du couple à Robert Littman. Dans son testament fait en 1993, Mme Gelman demandait à son légataire de ne pas démembrer sa collection et de l’exposer dans un musée mexicain. Son souhait a été respecté par Littman jusqu’au début de cette année, lorsqu’il a été amené à retirer les œuvres exposées dans le Musée Muros de Cuernavaca pour les protéger.

Un jugement en février 2008 lui a en effet enlevé son statut d’exécuteur testamentaire au profit d’un certain Francisco Fuentes Olvera. Quelques mois avant, Fuentes Olvera avait payé 20 000 dollars, le double de la somme héritée par Mario Zawalka, demi-frère de Natasha Gelman, en échange de ses droits d’héritage !

Francisco Fuentes Olvera plaide avec son père, l’avocat Enrique Fuentes Léon, connu au Mexique pour, entre autres, avoir défendu un cartel de narcotrafiquants et avoir suborné un juge lors de la défense du « Chacal de Acapulco », un violeur et tueur d’une petite fille.

L’histoire devient encore plus rocambolesque avec l’apparition d’un homme s’affirmant fils de Natasha Gelman, mais dont l’acte de naissance s’est avéré tout de suite faux. De nouvelles péripéties sont à attendre avant le jugement de ce litige en février 2009.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque