La collection Chtchoukine fait les frais de la fâcherie entre Poutine et Hollande

Par Emmanuel Grynszpan (correspondant à Moscou) · lejournaldesarts.fr

Le 12 octobre 2016 - 374 mots

MOSCOU (RUSSIE) [12.10.16] – Vladimir Poutine devait aussi inaugurer une exposition lors de son déplacement annulé le 19 octobre. Selon nos sources au ministère russe de la Culture, cette exposition est celle qui ouvre prochainement à la Fondation Vuitton sur la collection Chtchoukine.

L’annulation de la visite de Vladimir Poutine à Paris, prévue le 19 octobre, ne jette pas seulement un froid dans les relations diplomatique entre la France et la Russie. Vladimir Poutine voulait placer sa visite sous le signe de la culture, et non sous celui de la politique. « Plusieurs événements étaient prévus, liés à l’inauguration du Centre spirituel et culturel russe et la visite d’une exposition », a indiqué mardi aux journalistes le porte-parole du président russe Dmitri Peskov. « Malheureusement ces événements ont été exclus du programme, et c’est pourquoi le président a pris la décision d’annuler sa visite en France ». François Hollande a en effet indiqué lundi à son homologue russe qu’il ne voulait parler que de Syrie, le sujet qui fâche les deux pays.

Selon une source au ministère russe de la Culture, l’exposition que devait visiter Vladimir Poutine est celle de la collection Chtchoukine à la fondation Louis Vuitton. Une exposition historique qui ouvrira ses portes au public le 22 octobre.

Vladimir Poutine voulait aussi mettre tout son poids derrière le Centre spirituel et culturel russe, un ensemble architectural ambitieux comprenant des coupoles dorées à proximité de la tour Eiffel. Le Centre fait partie des efforts déployés par la Russie pour manifester son influence grandissante en Occident. Le représentant du président russe pour les affaires culturelles Mikhaïl Chvydkoï cherchait à dédramatiser mercredi matin en notant que le Centre spirituel et culturel russe « va fonctionner de manière normale. L’inauguration officielle aura lieu quand une délégation officielle s’y rendra. C’est normal, cela arrive parfois », a-t-il déclaré à l’agence Interfax. Chvydkoï n’a toutefois pas précisé la date de l’ouverture au public.

Il est trop tôt pour parler de conséquences négatives concrètes sur les relations culturelles entre les deux pays. Mais on se souvient que la crise entre Moscou et Ankara en novembre 2015 avait été accompagnée d’une décision du ministre de la Culture russe Vladimir Medinski de couper immédiatement et unilatéralement toutes les relations culturelles, coproduction et tournées d’artistes russes en Turquie.

Légendes photos

François Hollande, Président de la République française, en déplacement à Moscou, le 6 décembre 2014 © Photo Service de presse présidentiel du Kremlin - Licence CC BY 4.0 

Vladimir Poutine © Photo Service de presse présidentiel du Kremlin - 2005 - Licence CC BY 4.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque