Dimanche 24 janvier 2021

La Cité nationale de l'histoire de l'immigration, occupée depuis octobre 2010, est maintenant fermée au public

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 10 décembre 2010 - 340 mots

PARIS [10.12.10] – Occupée depuis octobre 2010 par 500 salariés sans papiers qui réclament leur régularisation la Cité nationale de l’histoire de l’immigration est depuis peu fermée. La gestion logistique et financière de cette occupation est devenue trop lourde à porter pour l’institution. De plus la direction estime que la poursuite de cette action pourrait nuire à l’image de la Cité.

Le 7 octobre 2010, plusieurs centaines de travailleurs sans papiers avaient décidé d’occuper, pour une durée indéterminée, la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, située dans le Palais de la Porte Dorée, à Paris. La direction de l’établissement avait alors assuré que toutes les mesures de sécurité avaient été mises en place afin que la Cité reste ouverte au public et que tout se passe « calmement ». De plus, afin d’éviter toute dégradation, les manifestants n’occupaient pas l’étage, où se trouvent les collections, mais le rez-de-chaussée soit le forum et le hall d’entrée. Le 30 novembre 2010 la direction a décidé de fermer la Cité mais n’a communiqué que le 8 décembre 2010 sur les raisons de cette fermeture.

La direction de la Cité a expliqué que la gestion logistique et financière de cette occupation est devenue trop lourde à assumer. Les responsables de l’établissement ont précisé à l’AFP que les « dépenses directes liées à l’occupation ont dépassé 100 000 euros », en outre de « nombreuses manifestations ou visites de groupe ont du être annulées ou reportées ». De plus, la direction a estimé qu’une poursuite du mouvement pourrait nuire à l’image de la Cité mais également à celle des mouvements des sans-papiers. Aucune date de réouverture n’est pour l’instant indiquée sur le site de la Cité.

Depuis quelques mois, de nombreuses grèves et occupations ont été organisées par des travailleurs sans-papiers. Le choix d’une action au Palais de la Porte Dorée était particulièrement symbolique car il s’agit d’un bâtiment construit en 1931 pour accueillir une exposition coloniale, ensuite transformé en musée consacré aux Arts Premiers puis en Cité nationale de l’histoire de l’immigration en 2007.

Légende photo

Musée des Colonies à l'Exposition Coloniale de Paris en 1931 - Editions BRAUN - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque