La Catalogne fixe des objectifs-tests à trois de ses musées

Par Chloé Da Fonseca · lejournaldesarts.fr

Le 29 mai 2012 - 398 mots

BARCELONE (ESPAGNE) [29.05.12] – Dans le cadre de son plan pour les musées de Catalogne, la communauté autonome a signé des accords avec trois de ses musées. Définissant les objectifs stratégiques des musées, ces contrats servent de test à une nouvelle façon de les gérer, qui pourraient s’étendre à toutes les institutions, s’ils s’avèrent concluants.

En mars 2012, Ferran Mascarell, ministre de la Culture de la Generalitat de Catalunya, avait présenté son plan pour les musées catalans (ou Pla de Museus), ainsi que la création du Réseau des centres d’arts contemporains (nommé en catalan Xarxa de Centres d’Arts Visuals de Catalunya). Le 25 mai 2012, des contrats ont été signés entre le ministère de la Culture catalan et trois institutions de la région : le Musée d’Archéologie de Catalogne, le Musée national des Sciences naturelles et le Musée d’histoire de la Catalogne.

Ces trois accords vont servir de test à une nouvelle façon de gérer les institutions catalanes qui « permettra aux musées et à l’administration publique de travailler conjointement » a déclaré Ferran Mascarell à Europa Press. Selon le ministre, l’intelligence collective des instances muséales est une réponse à l’austérité économique qui les touche. Avec pour objectif commun de consolider et dynamiser l’activité des musées catalans en créant un réseau entre toutes les institutions de la région dans le cadre du Pla de Museus, les musées qui viennent de signer des accords ont également des objectifs personnels : augmenter le nombre de visiteurs et accroître l’autofinancement.

Ainsi, le Musée d’Archéologie de Catalogne, dont le budget monte à 5,1 millions d’euros, doit élever sa fréquentation de 10% (soit parvenir à 299 000 visiteurs) et passer de 8,4 % à 9,4 % d’autofinancement ; avec 3,2 millions d’euros de budget, le Musée national des Sciences naturelles doit augmenter de 15 % le nombre de ses visiteurs et passer de 4 % à 6 % d’autofinancement ; enfin, le Musée d’histoire de la Catalogne, qui gère un budget de 2,9 millions d’euros, doit augmenter ses revenus de 20 %, élever de 15 % sa fréquentation et passer de 7 % à 9 % d’autofinancement.

Pour le moment, les contrats ont été passés sur une période brève d’un an seulement comme un « exercice d’adaptation ». En 2013, les trois musées devront rendre publics leurs résultats. A partir de 2013, les programmes s’étendront sur 3 ans et incluront des contrats avec le Musée national d’Art de Catalogne et le MACBA.

Légende photo

Musée national d'art de Catalogne - © Photo Gerth Michael - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque