La British Library va mettre en ligne 250 000 ouvrages grâce à Google

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 juin 2011

LONDRES (ROYAUME-UNI) [22.06.11] La British Library a annoncé un partenariat avec Google pour numériser 250 000 livres des XVIIIe et XIXe siècles de ses collections, dans le cadre du programme « Google books ».

Le projet, révélé lundi 20 juin, s'inscrit dans l'entreprise de digitalisation menée par Google qui a déjà numérisé 13 millions d'ouvrages.

Il inclut des documents très variés, notamment des pamphlets féministes sur Marie-Antoinette, un document sur un hippopotame empaillé ayant appartenu au prince d'Orange et des plans de l'inventeur espagnol Narciso Monturiol datant de 1858, qui avait dessiné l'un des premiers sous-marins. Les 250 000 documents sélectionnés constituent « un vaste échantillon de livres, pamphlets et périodiques couvrant une période qui a vu la Révolution française et la révolution industrielle, la bataille de Trafalgar et la guerre de Crimée, l'invention du chemin de fer et du télégraphe (...) et la fin de l'esclavage », explique la British Library qui a choisi de privilégier les ouvrages qui ne sont pas encore disponibles gratuitement sur internet.
Tous les ouvrages sont libres de droit. Google prendra en charge les coûts de numérisation des œuvres, qui seront consultables sur son moteur de recherche, disponibles en téléchargement et en lecture sur Google Books. Il sera aussi possible de les trouver sur le site de la British Library, qui les stockera dans ses archives numériques. Les documents seront disponibles en plusieurs langues européennes et représenteront 40 millions de pages sur Google Books.

Google affirme ne pas tirer de bénéfices financiers de ses partenariats avec les bibliothèques, qui ont pour but d'enrichir le contenu d'internet.

Le géant américain d'internet a déjà noué des partenariats de ce type avec plus de 40 bibliothèques dans le monde, notamment celles des universités de Stanford et Harvard aux Etats-Unis ou celles des Pays-Bas, de Rome, de Florence ou d'Autriche en Europe.

Un premier partenariat avec Microsoft avait conduit à la numérisation de 65 000 livres du XIXe siècle.

Légende photo

The British Library - © photo Skyring - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque