Dimanche 21 octobre 2018

La Biennale des antiquaires 2016 comptera au moins 30 % d’exposants en plus qu’en 2014

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 14 avril 2016 - 418 mots

PARIS [14.04.16] - La Biennale des Antiquaires a dévoilé la liste provisoire de ses exposants, au nombre de 113 soit 30 % de plus qu’en 2014. Les galeries étrangères reviennent en force. Daniel Templon sera présent.

Dominique Chevalier, le président du Syndicat National des Antiquaires (SNA) avait annoncé dès son investiture que la Biennale 2016 comporterait entre 120 et 130 exposants. La liste arrêtée au 12 avril en compte déjà 113, contre 87 (dont 14 joailliers) en 2014, soit près de 30 % de plus.

Sur les 113 marchands, venant de 12 pays, 28 effectuent leur retour tandis que 42 y participent pour la première fois, comme Gabrielle Laroche (Paris) ou Aktis Gallery (Londres).

Critiquée pour son édition très franco-française en 2014 – il y avait seulement 22 exposants étrangers – la Biennale a revu sa copie et présente cette année 41 galeries étrangères. Un bon point pour un salon qui se veut international.

De même, désertée par les marchands de tableaux anciens depuis plusieurs éditions, l’absorption du salon Paris Tableau, vient renforcer considérablement la section. Parmi les participants, citons : Adam Williams (New York), Ana Chiclana (Madrid), De Bayser (Paris), De Jonckheere Genève/Paris), Michel Descours (Lyon), Sarti (Paris), Canesso (Paris), Jean-François Heim (Bâle), Haboldt (Amsterdam) ou encore Richard Green (Londres).

Pour l’art moderne et contemporain, la 28e édition de la Biennale accueillera Templon (Paris) -une surprise-, Landau (Montréal), Applicat-Prazan (Paris), Berès (Paris), de la Béraudière (Genève) ou Tornabuoni (Paris).

Dans la section mobilier et objets d’art ancien, nombreux sont les parisiens à avoir répondu présents : Steinitz, Kraemer, Didier Aaron, Léage, Gismondi, Dragesco-Cramoisan, mais aussi Alberto di Castro (Rome), Neuse (Allemagne) ou Mullany (Londres).

Côté arts décoratifs du XXe, ils sont pour l’instant une dizaine, dont François Laffanour (galerie Downtown, Paris), Jacques Lacoste, Marcilhac et Yves Gastou.

La Biennale couvre également l’archéologie avec les parisiens Alexis Renard, Chenel, Cybele, Kevorkian ainsi que Harmakis (Bruxelles) et Sycomore (Genève) ; mais aussi les arts d’Asie avec Barrère (Paris), Christophe Hioco (Paris), Jean-Christophe Charbonnier et Gisèle Croes (Bruxelles). Quant à l’art tribal, il apparaît sous-représenté avec seulement trois galeries, toutes parisiennes : Meyer, Mermoz et Yann Ferrandin.

A l’occasion de la présentation de cette première liste d’exposants - qui pourra être complétée dans les mois à venir - Henri Loyrette, président de la Biennale et de la commission Biennale, et Dominique Chevalier annoncent également que la scénographie de la nef du Grand Palais est confiée à Nathalie Crinière, architecte d’intérieur et scénographe, diplômée de l’Ecole Nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris.

Dominique Chevalier, président du Syndicat National des Antiquaires (SNA) © Photo Frédéric Marigaux pour L'oeil - 2010

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque