Mardi 10 décembre 2019

La Berlin Art Week cherche toujours son format

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 15 septembre 2014 - 778 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [15.09.14] - La 3e Berlin Art Week se déroule du 16 au 21 septembre. Un mini « Gallery Weekend » sera organisé en marge de la foire ABC. La foire Preview est annulée, faute de succès commercial, et remplacée par un nouveau concept : Positions.

La Berlin Art Week est un concept marketing imaginé par le Sénat berlinois (gouvernement du Land de Berlin), afin de compenser la disparition de la foire Art Forum en 2011. Pour sa troisième édition, elle se déroule du 16 au 21 septembre, et réunit comme l’an passé des partenaires publics et privés afin d’attirer les collectionneurs allemands et étrangers autour de deux foires d’art contemporain, ABC et Positions.

Contrairement à l’an passé toutefois, il n’y aura pas cette année de coopération entre les grandes institutions berlinoises autour d’un thème commun. Le financement pour ce genre de projet d’envergure n’est assuré que tous les deux ans.

Chaque institution et organisation contribuent donc de manière indépendante à l’offre de la Berlin Art Week (BAW). L’acquisition d’un billet unique (ticket valable 6 jours : 30 euros, ticket valable deux jours : 20 euros) permet aux visiteurs d’accéder à l’ensemble des expositions et foires proposées par les différents partenaires.

La grande fête populaire imaginée l’an passé par le maire démissionnaire de Berlin, Klaus Wowereit, avait reçu un accueil plus que mitigé dans le monde de l’art. Cette année, l’inauguration de la BAW aura lieu le 16 septembre à l’Académie des Arts. Celle-ci présente l’exposition la plus attendue de la rentrée berlinoise : « Le vertige de la réalité ». Incluant des artistes tels que Marina Abramovic, Thomas Demand, Olafur Eliasson, Nam June Paik, ou bien encore Valie Export, l’exposition examine comment les interventions et stratégies des artistes contemporains construisent ou déconstruisent la réalité. Elle se concentre principalement sur l’utilisation des nouveaux médias. La Berlinische Galerie reste partenaire de l’événement, mais est actuellement fermée au public pour rénovation. Une bulle installée devant le musée proposera des programmes ponctuels, mais elle ne peut être installée qu’en cas de météo favorable. La deutsche Bank, principal sponsor privé de la BAW, a annoncé qu’elle poursuivrait sa coopération l’année prochaine. Elle présente, à la Deutsche Bank Kunsthalle, le musée d’art contemporain africain de l’artiste Meschac Gaba, en coopération avec la Tate Modern de Londres. Parmi de nombreuses autres expositions, il faut encore souligner celle de Katarina Grosse et Luca Vitone à la Neue Berliner Kunstverein, ou bien encore celle de l’artiste israélien Moshe Gershuni à la Nationalgalerie.

Les foires d’art contemporain commenceront deux jours après le lancement de la Berlin Art Week, du 18 au 21 septembre. La plus importante d’entre elles, ABC, reste fidèle à son format, présentant des positions artistiques uniques, pour la majorité d’entre elles des œuvres créées spécifiquement pour la foire. Environ 110 artistes seront présentés cette année, parmi lesquels Haegue Yang, Camille Henrot, Jonathan Meese, Mathieu Mercier. Une grosse demi-journée suffit toutefois à faire le tour de la foire, reprochent certains collectionneurs étrangers. Afin de parer cette critique et surfer sur le succès du Gallery Weekend, les galeries berlinoises participantes organisent cette année pour la première fois des vernissages concertés par quartier : le 17 septembre dans les quartiers de Mitte et Kreuzberg, le 19 dans les quartiers de Charlottenburg et Schöneberg.

La seconde foire partenaire de la BAW est cette année Positions, qui remplace Preview. Berlin enregistre ainsi la disparition d’une seconde foire depuis 2011. Preview était consacrée aux artistes émergents, mais a dû être abandonnée faute de succès commercial, malgré un nombre toujours croissant de visiteurs, précisent deux des trois co-directeurs de la foire, Rüdiger Lange et Ralf Schmitt. Le troisième co-directeur, le galeriste berlinois Kristian Jarmuschek, propose un nouveau concept : Positions, qui accueillera 40 galeries, aussi bien émergentes qu’établies. Comme Preview, Positions présentera aussi des œuvres de jeunes diplômés d’écoles des beaux-arts allemandes.

La BAW présentera également neuf partenaires temporaires, principalement des espaces de projets artistiques à but non lucratif, sélectionnés par un jury. En marge de la Berlin Art Week, les grands collectionneurs de Berlin organisent des journées porte ouverte de leurs collections, qu’il est habituellement possible de visiter sur rendez-vous. Il sera ainsi possible de flâner dans le Bunker de Christian Boros, ou bien encore de découvrir à la périphérie de la ville la collection Haubrok, dans un ancien garage de l’ex-parti communiste est-allemand.

Enfin, Berlin accueille cette année la troisième conférence Artfi, Les Beaux-arts et la finance. Les deux premières éditions se sont tenues à Tel-Aviv. La conférence, qui s’adresse à un public de spécialistes et de collectionneurs, explorera le 17 septembre prochain les divers aspects du marché de l’art. Elle aura lieu en anglais.

Légende photo

L'équipe de la Berlin Art Week 2014 - © photo Amin Akhtar / Berlin Art Week

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque