Ivan le Terrible divise la population d’Oriol

Par Emmanuel Grynszpan (correspondant à Moscou) · lejournaldesarts.fr

Le 9 août 2016 - 247 mots

MOSCOU (RUSSIE) [09.08.16] – 450 ans après sa fondation par Ivan IV, dit le Terrible, la ville d’Oriol, au sud de Moscou, célèbre le tyran en lui élevant une statue, ce qui n’est pas sans provoquer quelques remous.

Les tyrans abhorrés ne le sont plus. Le gouverneur de la région d’Oriol (ouest de la Russie, 320 000 habitants) a décidé d’élever une monumentale statue du tsar Ivan le Terrible, au grand dam d’une partie de la société civile. Démocrates et orthodoxes libéraux s’élèvent contre cette décision d’honorer le tyran du XVIe siècle qui n’a jamais eu de statue le représentant. Manifestations, pétitions et interrogations jusque dans la presse pro-Kremlin, rien n’y a fait.

Aujourd’hui, le patriarche de l'Église orthodoxe russe Kirill vient d’approuver le monument à la gloire du fondateur de la ville, tout en condamnant le règne sanguinaire du premier tsar de Russie connu pour avoir fait condamner le patriarche de l’époque pour sorcellerie. Si jusqu’ici, le Kremlin cherchait à apparaître en contrepoint des tyrans historiques du pays, cette reconnaissance montre que l’élite politique assoit sa légitimité dans le prolongement des souverains les plus tyranniques. L’érection récente de plusieurs statues de Staline à travers la fédération indique que le pouvoir russe ne cherche plus à se faire passer comme modéré.

Le monument massif de style héroïque devait être dévoilé le 9 août (pour les 450 ans de la ville d’Oriol) à proximité d’un théâtre pour enfants mais le gouverneur vient de décider d’en repousser l’inauguration à septembre.

Légende photo

Viktor Mikhailovich Vasnetsov, Tsar Ivan le terrible, 1897, huile sur toile, 247 x 132 cm © Photo Sameboat - 2009 - Photo sous Licence Domaine public CC0 1.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque