Inauguration officielle de la nouvelle entrée du Château de Versailles

Par Marie-Colombe de Mazières · lejournaldesarts.fr

Le 23 juin 2016

VERSAILLES [23.06.16] - Le pavillon Dufour a été inauguré le 17 juin en présence de François Hollande. Signé par Dominique Perrault qui a su intégrer le nouvel accueil dans l’esprit des lieux, il remplace la structure temporaire installée en 2008.

Le pavillon Dufour du château de Versailles a été officiellement inauguré vendredi 17 juin, quatre mois après son ouverture au public en février dernier.

Le pavillon restauré abrite avant tout la nouvelle entrée principale de l’édifice : il constitue un élément-clef de la nouvelle chaîne de flux de visiteurs, progressivement réorganisée depuis 2003, année de lancement du schéma directeur. Le bâtiment, pendant du pavillon Gabriel sur la cour royale, accueillera prochainement un auditorium doté de cent-cinquante places et un restaurant tenu par Alain Ducasse.

La restauration et le nouvel aménagement du pavillon ont été conduits par l’architecte Dominique Perrault et l’architecte en chef des bâtiments historiques Frédéric Didier, en charge depuis 1990 des incessants travaux au château de Versailles.
Dominique Perrault a conçu le dais métallique, tout en volutes, dorées comme il se doit, qui surplombe les guichets et se signale au visiteur dès son entrée. Si elle bouscule les habitudes ou les attentes du public, l’œuvre offre une introduction à la contemplation des plafonds des XVIIe et XVIIIe siècles, ornés avec magnificence, qui demeure cohérente avec l’esprit des lieux.

C’est un point primordial, car malgré la nouvelle organisation, les longues files d’attente que provoque l’afflux de visiteurs perdurent, notamment le mardi, jour de fermeture du Louvre, et les jours de beau temps, dont souhaitent profiter nombre de touristes pour déambuler dans les allées du parc.

Seul élément contemporain visible de l’extérieur, l’escalier de sortie qui débouche dans la cour des princes demeure discret, quoique précieux, car paré de marbre. Son garde-corps de métal et de verre agencés, bien qu’épais – sa largeur d’un mètre est destinée à créer un puis de lumière pour les espaces souterrains - préserve par sa transparence l’harmonie de la cour. L’architecte est le seul des candidats à n’avoir presque pas profité de la liberté de construire en extérieur pourtant laissée par le château.

La structure en bois et métal qui abritait depuis 2008 le pavillon d’entrée temporaire, conçu par l’agence Explorations architecture, sera récupérée par le territoire de Plaine-Commune (Seine-Saint-Denis) ; une mesure écologique responsable, qui contraste avec l’importation de boue d’Islande jusqu’aux bosquets versaillais, dans le cadre de l’exposition temporaire de l’artiste Olafur Eliasson.

Légende photo

Ancienne billeterie du Château de Versailles avant l'intervention de l’architecte Dominique Perrault et de l’architecte en chef des bâtiments historiques Frédéric Didier © Photo Lionel Allorge - 2013 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque