Inauguration du Shard à Londres, la plus haute tour d’Europe

Par Doriane Lacroix Tsarantanis · lejournaldesarts.fr

Le 4 juillet 2012 - 415 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [04.07.12] – La tour conçue par Renzo Piano culmine à 310 mètres de hauteur. Installée au sud de la Tamise dans le quartier de London Bridge, la « nouvelle icône » de la ville est inaugurée le 5 juillet 2012. Certains lui reprochent d’écraser de sa hauteur la Cathédrale Saint-Paul, symbole de Londres depuis trois siècles.

Près de douze ans auront été nécessaires à la réalisation du projet d’Irvine Sellar, dont le coût total a atteint 450 millions de livres (561 millions d’euros). Le promoteur souhaite que le Shard devienne une attraction touristique « tout comme l'Empire State Building l'est à New York ». La tour de verre effilée, signée par Renzo Piano, abrite un hôtel cinq étoiles, des restaurants de luxe, 600 000 mètres carrés de bureaux, des appartements ainsi que des commerces, sur 95 étages. Son observatoire offre au public une vue panoramique à 360 degrés, ce qui a fait dire à l’architecte que « ce sera comme de voler. C'est une aspiration constante des hommes : décoller, respirer un air pur ».

La construction de la tour avait pourtant rencontré l'opposition déterminée de défenseurs du patrimoine. Paddy Pugh, directeur régional d'English Heritage (organisme chargé de la protection du patrimoine) estime que le bâtiment, bien que magnifique, se trouve « au mauvais endroit », puisqu’il « porte atteinte à plusieurs panoramas sur les monuments historiques les plus importants de Londres ». Le géographe français Manuel Appert a expliqué à l’AFP que Londres, tout en protégeant les vues sur ses édifices historiques depuis des lieux stratégiques situés près du fleuve ou sur les collines environnantes, n'impose pas de hauteur maximale aux bâtiments. Pour l’Unesco, le Shard nuirait à « l'intégrité visuelle » de la Tour de Londres, inscrite à son patrimoine mondial. Renzo Piano, s’exprimant sur le sujet, avait déclaré que « les nouveaux bâtiments ont toujours du mal à se faire accepter […] St-Paul était moderne à son époque ».

Egalement critique, le Guardian comparait très récemment la tour à « une métaphore parfaite de Londres », estimant que la capitale devenait progressivement plus inégalitaire et dangereusement dépendante d'investisseurs « visant un profit rapide ». Le Qatar est devenu actionnaire majoritaire du projet (à 95 %) en 2009, ce qui a permis d’éviter l’impact de la crise financière. Son Premier ministre, Cheikh Hamad bin Jassem bin Jabor Al Thani, sera présent à l’inauguration du gratte-ciel aux facettes de verre, qui sera illuminé pour occasion.

Consulter la fiche biographique de

Renzo Piano

Légende photo

La Tour Shard - Londres - © Photo - 2012 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque