Vendredi 22 novembre 2019

Huit vitraux de Sainte Foy de Conques rénovés et installés au Lycée Turgot de Limoges

Par Amélie Du Fretay · lejournaldesarts.fr

Le 15 octobre 2013 - 478 mots

LIMOGES (LIMOUSIN) [15.10.13] – Huit vitraux à caractère non religieux provenant de l’abbatiale Sainte Foy de Conques viennent d’être installés dans le lycée Turgot de Limoges. L’inauguration a eu lieu vendredi 11 octobre. Le lycée souhaite ainsi promouvoir la sauvegarde et la mise en valeur de son patrimoine.

Huit vitraux réalisés par Francis Chigot, maître verrier limougeaud, pour l’abbatiale Sainte Foy de Conques, viennent d’être installés après restauration au lycée Turgot de Limoges. L’inauguration a eu lieu vendredi 11 octobre 2013.

Francis Chigot (1879-1960) a collaboré avec les plus grands peintres de Limoges dont Pierre Parot, ancien professeur du lycée. Parot, né à Condat en 1894 et élève de Charles Bichet, entre en 1912 chez Francis Chigot en qualité de dessinateur de vitraux. Il dessine entre autres les vitraux de l’église du Sacré Coeur de Limoges et ceux de la Gare des Bénédictins. En 1937, Pierre Parot devient professeur de dessin d’art au Lycée Turgot, poste qu’il conserve jusqu’en 1961. Certaines salles du lycée sont aujourd’hui ornées de ferronneries dessinées par ses soins et réalisées par ses élèves.

En 1942, l’atelier Chigot est chargé de la création des 104 vitraux de Sainte Foy de Conques, qu’il termine 9 ans après, en 1953. C’est en 1986 que le ministère de la Culture passe commande à Pierre Soulages pour la confection de nouveaux vitraux. Les anciens vitraux de Chigot sont alors déposés et entreposés au Centre européen de culture romane de Conques.

L’intégration de ces vitraux fait donc office d’hommage à l’ancien professeur du lycée Pierre Parot, tout en revalorisant un élément du patrimoine, sorti de l’oubli. A l’époque, la déposition des vitraux de Chigot avait en effet suscité de vives polémiques. Ce projet permet aussi d’associer les élèves à une action de protection et de restauration du patrimoine local. Installés pour partie dans la cage d’escalier, dans le Centre de Documentation, et dans des caissons réalisés par des compagnons du Tour de France, les vitraux ont fait l’objet d’une mise en lumière réalisée par les élèves de BTS du lycée.

Selon le journal local Le Populaire, c’est en 2011 que Monique Bellegy, alors proviseure du Lycée Turgot, décide de récupérer des vitraux dont l’iconographie n’est pas religieuse. Elle prend contact avec Philippe Varsi, maire de Conques, qui accepte le projet. Elle est également soutenue par les Directions Régionales des Affaires Culturelles du Limousin, du Midi-Pyrénées, et par la Fondation du Patrimoine. Cette opération aurait coûté 40 000 euros environ.

Situé au cœur du quartier des Emailleurs à Limoges, construit en 1912 par l’architecte Jules-Alexandre Godefroy, le Lycée Turgot de Limoges est au départ baptisé Ecole pratique de commerce, puis Ecole nationale professionnelle. Ce bâtiment de béton et de fer est construit dans le style Art Déco, orné d’un bas-relief de Marcel-Claude Renard et d’une fresque de Louis Bouquet. En 1999, l’établissement est labellisé « Patrimoine du XXe siècle ».

Légende photo

Abbatiale Sainte-Foy de Conques, Conques, France - 2008 - Photo Mattana

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque