Herzog & De Meuron remporte le concours du musée M

Par Stefan Cornic · lejournaldesarts.fr

Le 2 juillet 2013 - 385 mots

HONG KONG (CHINE) [02.07.13] – Le M , musée d’art visuel du nouveau quartier culturel de West Kowloon à Hong Kong sera construit d’ici 2017 par Herzog & De Meuron, associé à TFP Farrells.

L’équipe constituée du cabinet d’architectes suisses Herzog & De Meuron, associé à l’anglais TFP Farrells, a été choisie pour la construction du musée M pour la « culture visuelle ».

Les architectes l’emportent, à l’unanimité, sur cinq autres équipes constituées notamment de Renzo Piano (Centre Pompidou), l’agence SANAA (Louvre-Lens), le cabinet norvégien Snøhetta (Opéra d’Oslo), Toyo Ito (Priztker Prize 2013), ou encore Shigeru Ban (Centre Pompidou-Metz).

Prévu pour 2017, le bâtiment d’environ 60 000 m2 dédié à la création asiatique des XXe et XXIe siècles sera l’un des premiers lieux de l’ambitieux West Kowloon Cultural District.

Le futur musée, bordé par un parc de 14 hectares donnant sur le Victoria Harbour, sera constitué d’une structure verticale, accueillant les fonctions administratives, et d’un plan horizontal abritant les espaces d’exposition. Un large écran lumineux, tourné vers la baie, est prévu pour la façade de la tour, faisant écho à la skyline de la ville. Les surfaces d’expositions, environ 17 000 m2, sont près de deux fois plus importantes que celles de la Tate Modern, autre réalisation d’Herzog & De Meuron qui en avait effectué la transformation à la fin des années 1990.

Premier directeur de la Tate Modern, le suédois Lars Nittve, devient également le premier directeur du musée M , qui a déjà reçu un don de 1 463 œuvres de la part du collectionneur suisse d’art chinois, Uli Sigg.

Selon les journalistes de Bloomberg, la construction du musée est estimée environ 642 millions de dollars (493 millions d’euros). A l’annonce du cabinet sélectionné, le comité du West Kowloon Cultural District n’a en revanche pas communiqué le prix du projet, déclarant toutefois que le budget allait être « réétudié, et négocié avec l’équipe choisie pour la réalisation du M , afin d’en abaisser le coût autant que possible, sans compromettre le projet et la qualité des installations ».

En France, le Centre Pompidou-Metz a coûté environ 72 millions d’euros, le Louvre-Lens, 150 millions. Les norvégiens ont quant à eux chiffré leur ambitieux projet de nouveau bâtiment destiné à abriter une partie des collections de leur Musée National à environ 700 millions d’euros.

Légende photo

Le West Kowloon Cultural District et l'installation d'art contemporain « Mobile M Inflation », Hong Kong - © Photo See-ming Lee - 2013 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque