Dimanche 16 décembre 2018

Haïti : un patrimoine culturel en grand danger

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 23 mars 2010 - 337 mots

PORT-AU-PRINCE (HAITI) [23.03.10] – Plus de deux mois après le tremblement de terre qui a frappé Haïti le 12 janvier, certains artistes, professionnels de l’art et organismes internationaux redoutent la disparition du patrimoine culturel du pays.

Alors que tous les efforts sont déployés pour la reconstruction du pays, l’heure est grave pour l’art et le patrimoine culturel haïtien. Les plans de reconstruction du gouvernement négligent – pour ne pas dire oublient – la restauration et la conservation du patrimoine culturel haïtien. Ceux-ci ne contiennent « pas un seul dollar pour la renaissance de la culture dans ce pays » a précisé Teeluck Bhuwanee, qui dirige la mission de l’Unesco en Haïti, à l’AFP.

Le directeur de l’Institut de Sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN), Daniel Elie, a estimé les dommages culturels entre 75 et 85 % du patrimoine. Beaucoup de collections du pays datées des XXe et XXIe siècles ont disparu. Presque toutes les églises et cathédrales de Port-au-Prince ont été touchées, sinon détruites.

Même si certains objets sont sauvés comme ceux de la culture taïno, du nom des Indiens qui vivaient sur l’île avant la découverte de Christophe Colomb – leur musée étant construit en sous-sol – ou encore le tableau « Serment des ancêtres » du peintre haïtien Guillaume Guillon-Lethière qui sera restauré par la France, des milliers d’autres objets et monuments connaissent un sort radicalement différent.

Une trentaine de sites anéantis par le séisme et menacés de disparition ont été répertoriés dans la capitale. Deux d’entre eux ont déjà été rasés par les bulldozers comme l’église Saint-Louis Roi de France.

Pour Toni Monin, galeriste installée en Haïti, «il faudrait se concentrer sur des choses comme la reconstruction de la Sainte-Trinité ». Elle propose de faire repeindre – à défaut de retrouver les fragments – dans le même esprit les fresques par des artistes.

Début mars, la directrice générale de l’Unesco a rappelé le désir de l’organisation d’apporter son soutien à Haïti « dans le domaine de cette culture qui constitue la force et l’âme du peuple haïtien ».  

Légende photo

L'église Saint-Louis Roi de France avant sa destruction - Jérémie - Haïti © D.R.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque