Mardi 10 décembre 2019

Gurlitt placé sous tutelle provisoire

Par Isabelle Spicer (Correspondante à Berlin) · lejournaldesarts.fr

Le 26 décembre 2013 - 288 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [26.12.13] Cornelius Gurlitt a été placé sous tutelle provisoire par le tribunal de Munich en raison de problèmes de santé.

Le tribunal de Munich a placé Cornelius Gurlitt sous tutelle provisoire. Agé de 80 ans, il souffre de problèmes de cœur et il serait actuellement hospitalisé dans une clinique en Allemagne.

L'agence de presse allemande DPA révèle que la demande de tutelle aurait été demandée par la clinique pour des raisons de santé. « Je peux confirmer que le tribunal de Munich a ordonné une mise sous tutelle provisoire et que dans les prochains jours et les prochaines semaines, dans le cadre de dispositions juridiques, d'autres examens et décisions seront effectués », a déclaré Gerhard Zierl, Président du tribunal de Munich à l'agence de presse. Interrogé sur les demandes de restitution d'œuvres, il a ajouté que cela allait bien au-delà des prérogatives actuelles de la tutelle.

1406 œuvres acquises par le marchand d'art Hildebrand Gurlitt avaient été saisies en février 2012 au domicile de son fils, Cornelius Gurlitt. Parmi celles-ci, environ 970 proviendraient d'art dégénéré saisi dans la rafle des musées allemands en 1937 par les nazis, et de biens spoliés à des personnes privées. Cornelius Gurlitt avait déclaré en novembre dernier à l'hebdomadaire Der Spiegel ne vouloir rétrocéder aucune œuvre.

Un groupe de travail a été mis en place en novembre pour faire la lumière sur la provenance d'environ 590 œuvres qui pourraient être des œuvres spoliées à des personnes privées, en grande partie à des familles juives. Actuellement, une liste de 442 œuvres du trésor de Munich est publiée sur le site www.lostart.de. A terme, l'ensemble des 590 œuvres figurera sur le site web, afin de faciliter les recherches et les demandes de restitution.

Légende photo

Vue de l’immeuble d’habitation où se situait la cache des 1406 tableaux retrouvés. © Staatsanwaltschaft Augsburg

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque