Fréquentation des expositions : les chiffres du 1er au 15 mars 2008

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 19 mars 2008

L’art contemporain trouve à Paris une audience de plus en plus large. En témoigne, Cellar Door la première exposition d’envergure pour le jeune Loris Gréaud (14 février – 27 avril 2008), qui attire chaque jour au Palais de Tokyo 1280 visiteurs en moyenne.

Un résultat supérieur à la fréquentation déjà élevée de l’exposition précédente The Third Mind d’Ugo Rondinone qui enregistrait 980 entrées/jour.

Pour sa première rétrospective en France, l’artiste finlandaise Eija-Liisa Ahtila exposée actuellement (22 janvier – 30 mars 2008) au Jeu de Paume se hisse, avec 600 entrées/jours, à hauteur des 783 visiteurs quotidiens de l’exposition du photographe Lee Friedlander en 2006.

En revanche, l’exposition Résidents qui réunit jusqu’au 30 mars prochain 36 artistes internationaux et anciens pensionnaires de la fondation Electra n’a attiré en moyenne que 100 visiteurs/jour. L’idée d’un parcours rétrospectif des invités de la fondation n’a pas rencontré l’immense succès de l’exposition des Folies Végétales de Patrick Blanc qui engrangeait l’année passée, à la même époque, 1176 entrées /jour.

A Paris toujours, l’art moderne illustré, ce mois-ci, par les peintures colorées de Vlaminck au musée du Luxembourg (20 février - 20 juillet 2008) attire en moyenne 3000 visiteurs/jour. Un résultat élevé mais qui se situe néanmoins dans la moyenne des chiffres de fréquentation des expositions du Sénat. Vlaminck : l’instinct Fauve dépasse les 2000 visiteurs quotidiens de l’exposition Matisse : une seconde vie en 2005, mais est largement distancée par les 4500 visiteurs journaliers de l’exposition Modigliani en 2003.

L’art ancien s’appuyant sur les œuvres exceptionnelles est dans la course des expositions les plus visitées de cette quinzaine.

En dehors de la capitale, le château de Versailles estime que sur 700 000 visiteurs comptabilisés entre le 20 novembre 2007 et le 9 mars 2008, 160 000 sont venus tout spécialement admirer le mobilier d’argent de Louis XIV exposé temporairement dans la Galerie des glaces. Le musée ne faisant pas le détail des entrées pour la visite générale du château et celles des expositions temporaires, le chiffre de fréquentation communiqué correspond à la part de l’augmentation du nombre de visiteurs par rapport aux années précédentes et à la même période.

En région, le musée Unterlinden de Colmar qui proposait un regard sur un chef-d’œuvre de sa collection : le retable d’Issenheim de Mathias Grünewald (8 décembre 2007 - 2 mars 2008), a totalisé 65 000 entrées, soit 40 000 de plus qu’en 2007 lorsqu’à la même période le musée présentait au public son fond photographique (Positif-négatif : panorama d’une collection de photographie, 25 novembre 2006 - 26 février 2007).

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque