Mercredi 12 décembre 2018

Frédéric Mitterrand ne démissionnera pas

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 octobre 2009 - 268 mots

PARIS [09.10.09] – Jeudi soir, sur le plateau du 20 heures de TF1, Frédéric Mitterrand s’est défendu fermement des attaques portées contre lui depuis lundi par Marine Le Pen (FN) et certains responsables du Parti Socialiste. Le ministre n’envisage pas de démissionner de son poste au gouvernement.

Frédéric Mitterrand est venu défendre son « honneur », jeudi 8 octobre en ouverture du 20 heures de TF1 (1). Interrogé par Laurence Ferrari, il a immédiatement déclaré que « La mauvaise vie » , son livre paru en 2005 chez Robert Laffont, n’était ni un roman, ni des mémoires, mais un morceau de vérité.

« Je condamne la pédophilie, à laquelle je ne me suis jamais livrée », a affirmé le ministre de la Culture et de la Communication, récusant les attaques du Front National et contre-attaquant : « Il ne faut pas confondre homosexualité et pédophilie » .

Sur les accusations de relations tarifées, il s’est aussi exprimé : « Dans cette mauvaise vie, il y a des mauvais lieux. On ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments. […] Ce n’est pas l’apologie du tourisme sexuel, même si ce chapitre est une traversée d’un de ses enfers » .

Mais pas de repentance : « Une erreur sans doute, un crime non, une faute même pas » .

Lorsque la journaliste évoque une possible démission, Frédéric Mitterrand est catégorique : « Jamais ». Et d’ajouter : « Je ne rajouterai pas l’indignité à l’injustice ». Le ministre a la confiance du président et le soutien de François Fillon.

Voir la vidéo de l'interview de Frédéric Mitterrand

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque