Frédéric Mitterrand dénonce la « prédation » de Kronenbourg sur Chambord

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 mars 2012

CHAMBORD [14.03.12] - En visite au domaine de Chambord, le ministre de la Culture est revenu sur une publicité de la marque Kronenbourg prenant pour décor la façade du célèbre château.

Frédéric Mitterrand s’est dit « surpris » de l’impunité avec laquelle Kronenbourg a pu utiliser une image de la façade de Chambord pour l’une de ses publicités. « Je n'ai pas à me substituer à la justice, mais il me semble anormal qu'une marque, quelle qu'elle soit, puisse faire sa promotion en utilisant l'image de Chambord sans rétribution ni accord préalable » a-t-il déclaré lors d’une visite officielle au domaine. Comparant ce procédé à une « prédation », il a incité le directeur de Chambord, Jean d’Haussonville, a faire appel d’un récent jugement favorable à la brasserie.

Le ministre est ainsi revenu sur une décision rendue vendredi dernier par le tribunal administratif d’Orléans. Celui-ci a débouté la direction de Chambord, qui réclamait plus de 250 000 euros à la brasserie Kronenbourg pour avoir utilisé une photographie du château dans l’une de ses publicités vantant « le goût à la française » de la bière 1664. Sauf à lui porter préjudice, l’utilisation de l’image du château de Chambord, comme de la plupart des autres sites patrimoniaux, est en effet libre de droits.

« En tant que citoyen, cette décision me surprend un peu », a poursuivi le ministre. « Cela relève un peu des mœurs qu’on observe dans beaucoup de domaines, notamment dans le domaine de l’Internet » a-t-il ajouté.

Légende photo :

Le château de Chambord vu depuis l'allée ouest - © Photo : Hélène Rival - 2010 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque