Vendredi 30 octobre 2020

Françoise Héritier et 14 doctorants distingués par la Fondation Martine Aublet

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 octobre 2012 - 463 mots

PARIS [04.10.12] – Créée il y a seulement un an, la Fondation Martine Aublet a déjà décerné, le 1er octobre 2012, le prix Martine Aublet et accordé 14 bourses doctorales.

Doté de 20 000 euros, le prix Martine Aublet, créé par la Fondation Martine Aublet en collaboration avec le musée du quai Branly, récompense la contribution marquante d’un jeune chercheur « à la connaissance des cultures et des civilisations non-occidentales » ou une personnalité reconnue et publiée en France, soucieuse de « transmettre son savoir à un large public » dans les domaine de l’ethnologie, l’histoire extra-européenne ou l’histoire des arts.

Pour sa première édition, le prix Martine Aublet a été décerné à Françoise Héritier, anthropologue et ethnologue française de renom.

Françoise Héritier succède à son maître Claude Lévi-Strauss au Collège de France et devient la première femme en charge d’une chaire anthropologique (de 1982 à 1998). Son champ d’étude porte sur les rapports des catégories de genre, sur la violence, la symbolique du corps, la notion d’inceste et les systèmes semi-complexes d’alliance, avec un travail de terrain effectué principalement au Burkina Faso et dans la société Dogon au Mali. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages. Elle a également été directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et présidente du Conseil national du sida (entre autres). Parmi ses nombreuses distinctions, Françoise Héritier est Grand officier de l'ordre national du mérite et Commandeur du Mérite, et des Arts et Lettres.
Elle interviendra au musée du quai Branly le 30 mai prochain, dans le cadre du cycle de conférences de l’université populaire « Décalages : les Autres et nous ».

Dans le cadre de ses actions éducatives, la Fondation Martine Aublet a créé 14 bourses doctorales, décernées à des étudiants français ou étrangers inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur français, qui viennent compléter les 13 bourses attribuées chaque année par le musée du quai Branly.

D’une valeur de 15 000 euros chacune, les bourses décernées par la Fondation sont un soutien à la recherche en anthropologie, ethnomusicologie, ethnolinguistique, histoire de l’art, histoire, archéologie, et sociologie pour des recherches de terrain en Afrique, en Asie, en Océanie, au Moyen-Orient, dans l’Océan Indien et les Amériques amérindiennes, latine et caribéenne. Elles complètent les bourses du musée en finançant la phase initiale de la réalisation d’une thèse, soit une des deux premières années de recherche ; alors que les bourses du quai Branly financent principalement les post-doctorats et la publication de thèses.

Les lauréats du prix Martine Aublet et des bourses doctorales ont été sélectionnés par les membres du comité de rapporteurs, du Conseil scientifique et du Conseil administratif de la Fondation, incluant le président du comité d’honneur Jacques Chirac et Stéphane Martin, président du quai Branly.

Site Internet de la fondation Martine Aublet

Légende photo

L'anthropologue française Françoise Héritier lors d'une conversation dans une librairie de Strasbourg - © Photo Ji-Elle - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque