Françoise Banat-Berger nouvelle directrice des Archives nationales

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 23 septembre 2014 - 380 mots

PARIS [23.09.14] – Françoise Banat-Berger succède à Agnès Magnien à la tête des Archives nationales. Elle prend ses fonctions dans un contexte difficile.

Françoise Banat-Berger a été nommée directrice des Archives nationales, remplaçant Agnès Magnien qui dirigeait l’institution depuis février 2011 et a rejoint l'Institut national de l'audiovisuel (INA) le 1er septembre 2014 en tant que directrice déléguée aux collections et membre du comité exécutif.

Ancienne élève de l’Ecole de nationale des chartes, Françoise Banat-Berger a débuté sa carrière en tant que conservatrice aux Archives de Paris. De 1995 à 2004, elle a exercé la fonction de responsable des archives au ministère de la Justice. Elle a ensuite travaillé pour l'administration centrale des archives et à partir de 2011 a été sous-directrice chargée de la politique archivistique au sein du service interministériel des archives de France à la direction générale des patrimoines.

Elle prend ses fonctions dans un contexte pour le moins tendu. La situation des trois sites des Archives nationales (Paris, Fontainebleau et Pierrefitte-sur-Seine) est en effet problématique. Le devenir d’une partie des locaux parisiens des Archives nationales inoccupés depuis le transfert des archives postérieures à la Révolution vers le site de Pierrefitte-sur-Seine n’est toujours pas fixé. Ensuite, les bâtiments principaux du site de Fontainebleau sont fermés depuis avril 2013 en raison de la dégradation du bâtiment, rendant soixante kilomètres linéaires d’archives inaccessibles. Enfin, les Archives de Pierrefitte-sur-Seine qui ont été inaugurées en février 2013 pour répondre aux besoins de l’institution au cours des trente prochaines années pourraient très rapidement être saturées. Le site prévoit en effet 320 kilomètres linéaires de capacité de stockage et selon un rapport de la CGT, 210 kilomètres sont aujourd’hui déjà occupés.

Françoise Banat-Berget devra gérer la tension sociale dans les différents sites. La CGT Archives avait fortement contesté la politique menée par l’ancienne directrice Agnès Magnien. Elle exige une « rupture complète » avec celle-ci et « transparence et loyauté » de la part de la direction. Selon le compte-rendu rédigé par la CGT de la rencontre récente entre Nicolas Houzelot, nouveau directeur adjoint des Archives nationales, et la CGT, ces derniers ont également exprimé leur mécontentement à propos de divers sujets comme les régimes indemnitaires, la présence d’amiante dans des boîtes d’archives et l’arrêt de travaux d’aménagement sur le site de Pierrefitte-sur-Seine.

Légende photo

Françoise Banat-Berger - © Photo Ecole nationale des chartes 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque