Dimanche 16 décembre 2018

Fermeture d’une exposition à Vallauris jugée « insultante » par une association de harkis

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 29 avril 2010 - 387 mots

VALLAURIS [29.04.10] – La municipalité de Vallauris a décidé de fermer une exposition au Musée Picasso à Vallauris de l’artiste française d’origine algérienne Zineb Sedira après les plaintes d’une association d’harkis et d’un ancien général de l’armée française.

Le Musée Pablo Picasso de Vallauris (Alpes-Maritimes) vient de fermer son exposition consacrée à l’artiste Zineb Sedira qui devait se tenir du 6 mars au 20 septembre 2010. La raison : une traduction du mot « harki » qui a déplu à l’association Harkis et droits de l’homme et à un ancien général de l’armée française qui dénoncent une exposition « insultante » pour les harkis.

Dans sa vidéo intitulée « Retelling Histories : my mother told me... » où l’artiste s’entretient avec sa mère sur ses origines, la guerre d’Algérie et son arrivée en France, un sous-titre traduit le mot « harki » par « collaborateur ». L’association désapprouve et proteste l’utilisation du terme « collaborateur » à l’acception très connotée qui fait référence aux collaborateurs de la Seconde Guerre mondiale. Or, selon l’association « rien ne permet de rapprocher les harkis des collaborateurs que ce soit sur le terrain du contexte historique ou des motivations ».

Suite à la demande du directeur du musée, Maurice Fréchuret, l’artiste a accepté de retirer le mot « collaborateur » du sous-titre et de ne laisser que le mot « harki ». Cependant, malgré cette concession, l’exposition est fermée et la banderole portant le nom de l’artiste accrochée à l’extérieur du musée est retirée avant même que la modification ne soit effectuée.

Le galeriste Kamel Mennour qui représente Zineb Sedira depuis une dizaine d’année s’est dit « choqué par cette situation » d’autant plus que cette même vidéo acquise par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration à la Porte Dorée est présentée tous les jours depuis 2008 et n’a jamais soulevé la moindre contestation. Dans un courrier adressé à Kamel Mennour, l’artiste déplore « un bel exemple de pression et de censure » dans ce pays où elle a grandi.

Zineb Sedira est une artiste française d’origine algérienne qui vit à Londres depuis 1986. Ses œuvres – photographies, installations et vidéo – interroge la question de l’identité et de l’exil des personnes confrontées à des cultures différentes. Ses œuvres sont présentes dans les collections de nombreux musées dont la Tate Modern de Londres ou encore le Centre Pompidou à Paris.

Sites Internet

Zineb Sedira : www.zinebsedira.com

Galerie Kamel Mennour : www.kamelmennour.fr

Légende photo

Zineb Sedira - "Retelling Histories : my mother told me..." (2003) - Video - 10 mn - Courtesy Zineb Sedira & Galerie Kamel Mennour

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque