Fermeture de la galerie historique londonienne Agnew’s

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 février 2013 - 212 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [06.02.13] – L’antiquaire Julian Agnew va fermer, fin avril 2013, la galerie éponyme fondée par ses aïeux en 1817 à Londres.

Le plus vieil antiquaire de Londres, spécialisé dans les peintures et dessins anciens, de Rembrandt à Gainsborough, en passant par Velázquez, va fermer ses portes le 30 avril 2013, comme l’a annoncé le Financial Times. Il sera toutefois présent pour une ultime participation à The European Fine Arts Fair de Maastricht (TEFAF).

Fondée en 1817, Agnew’s est une enseigne transmise de génération en génération dans cette famille d’antiquaires. Sur le déclin depuis quelques années, son directeur Julian Agnew, avait vendu les locaux historiques situés sur Bond Street, pour 25 millions de livres sterling en 2008. Mais en 2011, le marchand accusait un déficit de 1,8 million de livres sterling, toujours selon le Financial Times.

Julian Agnew souhaitant prendre sa retraite, sa fille, Gina, venant d’ouvrir sa propre galerie, et après un échec dans les négociations d’un potentiel rachat, il n’y avait pas beaucoup de solutions qui s’offraient à lui.

La « marque Agnew » va dorénavant exister sous le double nom de « Agnew’s », société de conseil aux collectionneurs privés que Julian souhaite mettre en place, et « Gina Agnew », la galerie d’art contemporain de sa fille.

Légende photo

Diego Velázquez (1599-1660) - Vénus à son miroir (1647-51) - Huile sur toile - 122.5 x 177 cm - Photo The National Gallery

Ce tableau a été vendu par la galerie Agnew’s en 1906 à la National Gallery de Londres.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque