Fermeture anticipée de l’exposition « L’héritage de Rogier van der Weyden » à Bruxelles à cause de problèmes d’étanchéité

Par Julien Rocha · lejournaldesarts.fr

Le 25 novembre 2013 - 423 mots

BRUXELLES (BELGIQUE) [25.11.13] – Les travaux de la Place des musées, liés à l’aménagement du Musée Fin de siècle sur l’emplacement de l’ancien Musée d’art moderne, ont entraîné de graves problèmes d’étanchéité nécessitant la fermeture définitive de l’exposition événement des Musées royaux des beaux-arts.

Les Musées royaux des beaux-arts de Belgique sont contraints de fermer définitivement les portes de leur exposition événement « L’héritage de Rogier van der Weyden. La peinture à Bruxelles 1450-1520 », initialement programmée jusqu’au 26 janvier 2014, seulement un mois après son ouverture. Les travaux de la Place des musées, située trois niveaux plus haut que les salles d’exposition, ont entraîné de graves problèmes d’étanchéité qui nécessitent des travaux de longue durée.

Des mesures préventives de sécurité avaient été prises le 13 novembre dernier en fermant temporairement les espaces d’exposition jusqu’au 19 novembre, de manière à pouvoir réaliser une inspection générale du bâtiment. Ce dernier se trouve sous terre, sous la Place des musées qui fait l’objet depuis plusieurs semaines de travaux destinés à combler le « puits de lumière » de l’ancien Musée d’art moderne, fermé depuis le 6 février 2011. La semaine dernière, la profondeur des trous creusés au-dessus des salles de l’exposition avait « étonné » le personnel du musée.

Contactée par Le Journal des Arts au sujet de la fermeture définitive de l’exposition, Barbara Porteman, l’attachée de presse des musées, décrit la situation : « De l’eau a été vue dans les couloirs hier soir [jeudi 21 novembre]. C’est donc par mesure de sécurité pour les œuvres que nous avons décidé cette fermeture, d’autant que la source de l’eau n’a toujours pas été identifiée ». Les tableaux ont dû être rapidement retirés face à la gravité de la situation. « Tous les prêteurs ont été contactés, les œuvres sont actuellement en train d’être décrochées pour être rendues à leurs propriétaires parce qu’il n’y a pas assez d’espace dans les autres salles du musée pour les accueillir » a précisé Madame Porteman.

Interrogée sur le fait que les travaux de bâchage du puits de lumière, prévus depuis longtemps, auraient pu nécessiter de la part des organisateurs des mesures de précaution plus drastiques, l’attachée de presse n’a pas été en mesure de nous répondre.

Les réactions ne se sont pas faites attendre : Gérard de Wallens, historien d’art, dénonce sur son blog la « situation inextricable » dans laquelle Michel Draguet, directeur des Musées royaux des beaux-art de Belgique, les a plongés depuis sa décision de remplacer le Musée d’Art moderne en nouveau Musée Fin de siècle.

Légende photo

Rogier Van der Weyden (1399/1400-1464) - Portrait d'Antoine de Bourgogne (1430-1504) - huile sur panneau de chêne - 38,4 x 28 x 0,4 cm - Musée Royaux des Beaux-Arts à Bruxelles - Belgique - source Wikimedia

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque