Jeudi 13 décembre 2018

Paris

Vietnam sur Seine

Les expositions se multiplient

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 janvier 1995 - 625 mots

L’Indochine et le Vietnam sont à la mode. Après le temps des voyages, celui des expositions et des ventes. Le Bon Marché, le Centre culturel de Boulogne- Billancourt, la galerie Beurdeley et le commissaire-priseur, Jean-Claude Binoche, ouvrent le feu.

PARIS - Dans les grands magasins japonais, les expositions sont monnaie courante. En France, les quelques expériences tentées ont plutôt relevé de la promotion touristique que de la rigueur scientifique. Le Bon Marché relève le défi avec une manifestation "Paris Vietnam", comportant une exposition-vente d’objets artisanaux et un "volet culturel", "Le Vietnam des Royaumes", présentant 250 pièces, des céramiques, des sculptures, des bijoux, et des vêtements de cour ou de minorités.

L’immense majorité de ces pièces viennent de collections privées. Les prêteurs publics se limitent au Musée de l’Homme, au Musée Albert Kahn, au Musée Royal de Mariemont (Belgique) et au Musée de Leewarden (Pays-Bas). Le Musée Guimet s’est abstenu, l’exposition étant présentée dans l’enceinte même du grand magasin et non dans un espace distinct. "Nous avons choisi de montrer ce qu’il y a de plus beau, plutôt que de présenter un parcours chronologique complet de la culture de Hoà-Binh à nos jours", explique Jean-François Hubert, expert en art d’Extrême-Orient et commissaire de cette exposition. "On imagine le Vietnam tiraillé entre l’Inde et la Chine. Or il existe dans ce pays des formes et des décors qui lui sont propres. En fait l’art du Vietnam est méconnu", ajoute-t-il.

Pour la céramique, l’exposition montrera un choix de bleus d’Annam (XIVe - XVIe siècles). La technique de décor au bleu de cobalt est empruntée à la Chine, mais le décor est le résultat "d’un pinceau plus spontané, voire enjoué", et certaines formes n’ont pas leur équivalent en Chine. La sculpture sera représentée par celle du Champa, le royaume indianisé qui a régné sur la partie orientale du Vietnam jusqu’en 1822. Son style évoluera de celui proche de l’art khmer pré-angkorien à des techniques plus affirmées.

L’exposition accordera une place privilégiée aux tambours en bronze de la culture Dong Son. Enfin, on pourra admirer quelques autochromes réalisés par Léon Busy, qui a fixé la vie quotidienne au Tonkin entre 1914 et 1917. Un catalogue, avec notamment des textes de Jean Boisselier, Catherine Noppe, Jeanne Beausoleil, Christian Duc et Jean-Michel Beurdeley, accompagne cette "première".

Jean-Michel Beurdeley présente également dans sa propre galerie une exposition, "Vietnam : studio imaginaire d’un lettré", qui rassemble une vingtaine de céramiques, allant du XIIe au XVIe siècle, des bronzes et des tableaux contemporains. Les prix s’échelonnent de 10 000 à 15 000 francs. Quant au commisaire-priseur, Me Jean-Claude Binoche, il dirigera le 17 février à Drouot une vente "d’art vietnamien", comprenant 200 lots, des céramiques jalonnant toutes les époques, des sculptures du Champa, des toiles d’artistes vietnamiens de l’ancienne École de Paris et des peintures occidentales sur le Vietnam.

Le Centre culturel de Boulogne-Billancourt, lui, réveille les "Monta­gnards des pays d’Indochine". Le Musée de l’Homme lui prête quelque trois cents pièces, rassemblées dès le XIXe siècle à l’occasion d’Expo­sitions universelles et coloniales, ou de missions scientifiques de l’École française d’Extrême-Orient. L’exposition veut mettre en valeur la diversité des minorités habitant les zones montagneuses, les Sedang des Hauts plateaux du Vietnam, les Thaï du Vietnam et du Laos, les Brou du Cambodge… Costumes, brocarts, vanneries, bijoux en coquillages, mais également des autels en bambou illustreront la vie quotidienne et spirituelle de ces peuples.

\"Le Vietnam des Royaumes\"

Bon Marché Rive gauche, 20 janvier - 28 février. Catalogue, Éditions Cercle d’Art, 96 p., 120 ill., 150 F.
Galerie Beurdeley, 200 bd Saint-Germain, 75007 Paris,19 janvier - 28 février.
"Montagnards des pays d’Indochine" dans les collections du Musée de l’Homme, Centre culturel, Boulogne-Billancourt, 15 février - 13 mai. Catalogue sous la direction de Christine Hemmet, 144 p., 100 ill.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°10 du 1 janvier 1995, avec le titre suivant : Vietnam sur Seine

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque