Samedi 24 février 2018

Galerie Jaeger Bucher

Verdier, calligraphe à l’occidentale

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 19 novembre 2009

Dans son bel espace lumineux du Marais, la galerie Jaeger Bucher présente l’exposition « Peinture » comprenant une quarantaine d’œuvres inédites (peintures, encres, pastels) de Fabienne Verdier, artiste française née en 1962, déclinées selon trois thèmes : Ligne espace-temps, Arborescence et Incandescence (hommage aux maîtres hollandais).

La scénographie aérée, conçue par une artiste qui a formé son mental auprès de lettrés chinois pendant dix ans, sert admirablement l’amplitude d’un travail visant à faire ressentir, via l’épure, l’essence du réel. Loin du chaos-monde actuel, cette Passagère du silence, comme le rappelle le titre éponyme de son roman d’apprentissage en Chine (2003), est à la recherche d’une écriture de la vie qui évoque la grande unité du monde. De grands polyptyques aux fonds rouge vif, vert ardent ou blanc nacré sont parcourus de lignes inachevées et de grandes flaques d’huile irisées invitant à la sérénité pendant que de petits pastels gras dévoilent la pensée première de l’œuvre.
   
    Pour ceux qui souhaitent poursuivre la méditation chez eux, un beau catalogue à 50 euros offre des reproductions de qualité des œuvres (entre 11 000 et 150 000 euros) et des photos d’atelier montrant un appareillage impressionnant – Verdier peint avec un immense pinceau de deux mètres de hauteur ! Pour moult visiteurs, cette exposition, qui a le mérite de durer trois mois (ce qui invite à la contemplation), sera certainement une révélation : ces plages monochromes, zébrées de lignes dynamiques, peuvent facilement se faire champs réflexifs ouvrant sur un vide plein ô combien énergétique. Pour d’autres, il semble que cette calligraphie chinoise à l’occidentale, contrairement à des artistes du passé (Tobey, Mathieu, Degottex…) ayant eux aussi participé à une abstraction pure sous haute influence zen, ait un peu de mal à s’affranchir des leçons de la tradition orientale.

« Fabienne Verdier. Peinture. », galerie Jaeger Bucher, 5/7 rue de Saintonge, Paris IIIe, tel. 01 42 72 60 42, jusqu'au 9 janvier 2010

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°619 du 1 décembre 2009, avec le titre suivant : Verdier, calligraphe à l’occidentale

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque