Van der Meulen sur les champs de bataille

L'ŒIL

Le 26 août 2008

Nos manuels d’histoire lui doivent nombre d’illustrations des conquêtes de Louis XIV. Celui-ci admirait son talent et lui confia d’ailleurs la décoration du pavillon royal de Marly, vitrines de ses gloires militaires. Ses talents de paysagiste et de peintre animalier trahissent ses origines flamandes et firent le succès de ces scènes de bataille réclamées par la noblesse qui les avait appréciées chez le roi. Estimé par Charles Le Brun, Premier peintre du roi, il compta parmi ses meilleurs collaborateurs, chargé des relevés topographiques des lieux de bataille et d’une série de cartons de tentures royales. A travers ses ambitieuses compositions se perpétue la mémoire du Roi Soleil.

DIJON, Musée des Beaux-Arts, jusqu’au 28 septembre

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°498 du 1 juillet 1998, avec le titre suivant : Van der Meulen sur les champs de bataille

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque