Valérie Jouve, une réalité visionnaire

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 novembre 1999

Les images photographiques d’une salle d’attente, d’une foule de bureaucrates au pied d’un building, d’un embouteillage automobile, d’une file de personnes devant un guichet. Le regard que Valérie Jouve pose sur la ville est fort d’une dimension dynamique. Chacune de ses images est en effet telle qu’on a le sentiment de participer à la situation retenue. De plus, comme l’a noté Cécile Bourne, « dans ses cadrages judicieusement composés, elle laisse le champ ouvert aux spéculations du spectateur quant à la nature des rencontres possibles entre les figures qu’elle présente. » Jouant sur les relations entre la ville et ses acteurs, entre l’architecture et ceux qui l’habitent, la démarche de Valérie Jouve s’est rapidement imposée sur la scène photographique internationale comme l’une des plus pertinentes qui soient. L’effet de distanciation dont ses images semblent à première vue procéder est très vite battu en brèche par cette façon qu’elles ont de nous interroger sur la part de crédibilité de la réalité dont elles témoignent. Les situations dont se saisit Valérie Jouve sont livrées telles quelles. Leur radicalité, voire la brutalité de leur évidence, est si forte qu’elles nous jettent littéralement au pied du mur d’un réel qui nous surprend. Comme si quelque chose d’un spectacle se jouait sous nos yeux dont nous serions les protagonistes involontaires. Par delà cette vision, l’art de Jouve interroge le statut même du médium photographique dans ses rapports au réel, et il n’est pas surprenant d’apprendre qu’il s’est enquis d’explorer les potentialités du photomontage. Une façon de brouiller davantage les pistes.

PARIS, galerie Anne de Villepoix, jusqu’au 27 novembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°511 du 1 novembre 1999, avec le titre suivant : Valérie Jouve, une réalité visionnaire

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque