Mercredi 17 octobre 2018

ouverture

Une Caixa, de brique et d’acier

L'ŒIL

Le 1 décembre 1999 - 319 mots

La Fondation La Caixa de Barcelone déménage. Cette institution, bien connue pour ses manifestations artistiques de haut niveau, va quitter le Palau Macaya pour installer son siège dans un bâtiment prestigieux, chef-d’œuvre de l’architecture industrielle du modernisme catalan. Il s’agit de l’ancienne usine Casaramona, construite par l’architecte Josep Puig i Cadafalch en 1911, au pied de la montagne de Montjuïc. Cette usine de filature et de tissage de coton avait fermé ses portes en 1920 puis, à la fin de la Guerre civile, avait servi d’écurie et de parc automobile pour la Police nationale, avant d’être acquise par La Caixa en 1963. Le projet de conversion et de réhabilitation ne date en fait que de quelques années. La création des nouveaux espaces a été confiée à l’architecte Roberto Luna, la restauration à Francisco Javier Asara. Le parti pris a été de respecter l’aspect extérieur du bâtiment – brique apparente, fer forgé et acier – tout en augmentant la superficie, surtout en sous-sol.
Ce nouveau Centre culturel de la Fondation disposera ainsi pour les expositions de 4 000 m2, soit deux fois plus que dans le bâtiment actuel. L’inauguration définitive doit avoir lieu au premier trimestre de l’an 2000, avec une grande exposition présentant la collection d’art contemporain de la Fondation qui compte plus de 800 œuvres. Mais le Centre culturel continuera à fonctionner jusqu’en juillet prochain. Il accueillera notamment l’exposition actuellement présentée à la Caixa de Madrid : « Mikhaïl Vrubel et les symbolistes russes ». Vrubel (1856-1910) fut une personnalité dominante et le meilleur représentant du symbolisme en Russie, vers la fin du siècle dernier. Ses compositions religieuses, mythologiques ou allégoriques baignent dans une atmosphère fantastique, due autant aux éclairages nocturnes et aux couleurs diaprées qu’à l’aspect halluciné de ses personnages.

MADRID, Fondació La Caixa, jusqu’au 9 janvier et BARCELONE, La Caixa, 27 janvier-26 mars, av. Diagonal, 621, torre 2, planta 12, 08028 Barcelone, tél. 93-404 60 73.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°512 du 1 décembre 1999, avec le titre suivant : Une Caixa, de brique et d’acier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque