FRAC

Un pluriel singulier

L'ŒIL

Le 1 février 2000

Le FRAC des Pays de la Loire poursuit depuis plusieurs années une politique rigoureuse d’acquisition. En vue de son déménagement pour Carquefou (12 km de Nantes) prévu courant 2000, cette institution s’est lancée dans un vaste projet d’expertise de ce fonds à travers une série d’expositions monographiques regroupée sous le titre « Singulier Pluriel ». Ce mois-ci, le onzième instantané est consacré conjointement à Dominique Gonzales-Foerster et Hans-Peter Feldmann, deux artistes qui ont en commun une fascination pour l’image contemporaine. La première s’est dernièrement faite connaître par une stratégie artistique visant à prélever dans sa vie quotidienne, dans ses lectures ou les films qu’elle a vus, des fragments qu’elle réorganise ensuite. Avec Bienvenue à ce que vous croyez voir  (1988), elle aligne des photographies de vernissages issues des archives de sa galeriste, Gabrielle Maubrie. L’ensemble prend soudain la forme d’une enquête sur une personne, Gabrielle Maubrie, dont aucun détail de la vie intime ne nous est pourtant livré. Le spectateur, interloqué par l’alignement sage des documents se prend à douter de ce qui lui est présenté, comme si cette fausse filature avait pour effet de nous interroger sur la véritable nature des photographies d’amateurs. Hans-Peter Feldmann, quant à lui, propose des copies de bustes en plâtre coloriés, d’images de l’encyclopédie, de mannequins en sous-vêtement toutes rehaussées d’aquarelles, autant de déclinaisons qui visent à nous prouver combien l’image reste toujours un poncif, un lieu commun de la réalité.

NANTES, FRAC, jusqu’au 24 février.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°513 du 1 février 2000, avec le titre suivant : Un pluriel singulier

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque