Un nouveau musée pour les années trente

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 18 août 2008

On ne le sait pas toujours mais Boulogne-Billancourt est l’un des fiefs de l’architecture moderne.
Le Corbusier, Niermans ou Mallet Stevens y ont construit et la ville est un vrai musée architectural en plein air. Après maintes péripéties, l’Espace culturel Landowski, qui ouvre ses portes ce mois-ci et dont l’aménagement a été confié au décorateur Jacques Grange et à l’architecte Jean-François Bodin,
se présente comme un ambitieux complexe culturel. Outre une bibliothèque, un cinéma, un espace d’exposition, une salle de conférence et une galerie des vidéastes, préfiguration d’un pôle multimédia, il recèle une institution qui gagne à être connue, le Musée des Années 30. Créé de toutes pièces par Emmanuel Bréon depuis quinze ans, celui-ci témoigne des forces productrices dont Boulogne a été le centre entre les deux guerres. Sur quelque 1300 m2, répartis sur trois niveaux, c’est un ensemble de peintures et de sculptures tout à fait singulier que le visiteur du musée découvre. Un ensemble qui illustre ce qu’il en a été du retour au réalisme et au classicisme sous la montée menaçante, voire la férule, des totalitarismes. Fort d’une tradition figurative que corrobore cet état de fait, l’art des années trente tel qu’il est représenté au travers des collections boulonnaises s’avère riche de toutes sortes de résolutions plastiques. La sculpture monumentale de Joseph Bernard, des frères Martel et d’Évariste Jonchère, la première École de Paris avec Chagall, Volovick et Blatas et l’art colonial de Castille et de Cauvy en sont notamment les points forts. Enfin, c’est l’occasion de découvrir ce qu’il en a été du rituel des fameux « Dimanches de Boulogne », de 1921 à 1940, époque pendant laquelle Daniel-Henry Kahnweiler réunit autour de lui chaque semaine tout le gratin de la modernité du temps : Artaud, Desnos, Leiris, Limbour, Stein, Tzara, Manolo, Picasso, Diaghilev et Raynal.

BOULOGNE-BILLANCOURT, Espace Landowski, Musée des Années 30, tél. : 01 55 18 53 70, ouverture le 10 décembre, cat., éd. Somogy, 216 p., 240 ill., 250 F.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°502 du 1 décembre 1998, avec le titre suivant : Un nouveau musée pour les années trente

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque