Un musée d’art contemporain pour le Portugal

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 7 juillet 2008

À Porto, implanté en plein cœur de la ville, le Parc de Serralves est l’un des lieux de prédilection des Portugais. Classé patrimoine national, ce parc de 18 hectares recèle une magnifique maison Art Déco, la Casa Serralves, siège depuis 1989 de la Fondation du même nom.

C’est dans ce cadre prestigieux que, porté par la dynamique de la dernière Exposition Universelle de Lisbonne, le Portugal a choisi de créer son premier musée public exclusivement consacré à la création contemporaine du milieu des années 60 à nos jours. Rappelons que s’est ouvert il y a deux ans le musée du collectionneur privé José Berardo à Sintra (L’Œil n°488). Fruit d’une collaboration historique entre la Fondation Serralves, le gouvernement portugais et un consortium d’une centaine de partenaires, tant privés que publics, le musée d’art contemporain de Porto est l’œuvre de l’architecte Alvaro Siza, récent lauréat du Praemium Impériale du Japon. Construit en granit et en stuc, d’une très grande sobriété de lignes, ce nouveau musée couvre une aire de quelque 13 000 m2 dont plus de 4 000 sont réservés à des salles d’exposition. Si la collection permanente est constituée pour l’essentiel d’œuvres majeures représentatives des grands bouleversements occasionnés par les avant-gardes contemporaines des quarante dernières années, elle s’applique aussi à mettre en valeur les relations que les artistes portugais ont entretenues avec leurs pairs sur la scène internationale. C’est ainsi que, parmi d’autres, Broodthaers, Palermo, Ruscha, Merz, Kounellis, Fulton, Nauman, Boltanski, Muntadas ou Richter y figurent en compagnie de Helena Almeida, René Bertholo, Lourdes Castro, Juliao Sarmento, Angelo de Sousa. Inaugurale, l’exposition « Circa 1968 », conçue par Vicente Todoli, le directeur du musée, et Joao Fernandes vise précisément à mettre en lumière les thèmes fédérateurs de cette collection. La date de 1968, symbole de la fin des années 60, opère en signe de transition car elle est une époque charnière tant sur un plan strictement national qu’international, l’objectif étant de situer l’art portugais dans le contexte mondialiste.

PORTO, Museu Serralves, Museu de Arte Contemporanea, Rua de Serralves 977/999, 4150 Porto, tél. 00 351 2 618 0057, ouverture le 6 juin.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°507 du 1 juin 1999, avec le titre suivant : Un musée d’art contemporain pour le Portugal

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque