Vendredi 22 novembre 2019

Un art version Ikea

L'ŒIL

Le 1 avril 2003 - 355 mots

%26laquo; Avec les peintures en kit, d%26eacute;couvrez l%26rsquo;art de donner une nouvelle dimension %26agrave; votre int%26eacute;rieur, construisez vous-m%26ecirc;mes votre %26oelig;uvre d%26rsquo;art et entrez de plain-pied dans la modernit%26eacute;
post-contemporaine. %26raquo; R%26eacute;sonnant famili%26egrave;rement %26agrave; nos oreilles, un slogan, une accroche fait office d%26rsquo;introduction %26agrave; IBK, l%26rsquo;International Benjamin Kit.

Créé par Benjamin Sabatier, c’est un univers qui mêle dérision et vision critique de la société de consommation actuelle. C’est un univers à la Ikea, où le maître mot est « simple et facile d’utilisation », où une vidéo au ton non moins ironique décrit le processus d’installation de l’œuvre – preuve à l’appui hypermarketing de la facilité de montage, façon bricolage. Alors ce que IBK vous propose ? Des œuvres « accessibles à tous, transportables et compréhensibles ». De petites boîtes en carton contiennent l’objet convoité par le collectionneur – l’œuvre.
À l’intérieur, des sachets de punaises, un punaiseur, un poinçon, un patron, un mode d’emploi en six langues et le certificat d’authenticité de l’œuvre. Car une fois faite l’acquisition dudit objet, il revient à l’heureux propriétaire de l’installer et de participer ainsi à l’acte de création – punaise par punaise.
Il y avait foule ce soir de vernissage. Tous se pressaient pour voir les murs de la galerie Noirmont Prospect recouverts de milliers de punaises. Motifs géométriques ou abstractions lyriques, les œuvres peuvent aller jusqu’à 1,40 mètre de diamètre. Chacune des trente-trois peintures proposées est limitée à trois exemplaires – parce que « l’œuvre d’art n’est pas un objet en série, [que] IBK le sait et respecte son client ».
Benjamin Sabatier, jeune artiste, qui avec « Peinture en Kit » inaugure sa première exposition personnelle, fait entrer l’art dans une démarche sociale et populaire par le biais de la dérision et de l’ironie. En faisant référence de manière tout à fait explicite à Ikea, en pastichant les techniques de l’entreprise industrielle moderne, il repense les frontières entre art et produit de grande consommation, et nous incite à porter un regard amusé sur notre façon d’appréhender l’art.

PARIS, Noirmont Prospect, 15 rue Jean Mermoz, VIIIe, tel : 01 40 75 00 34, www.denoirmont.com, 5 mars-29 avril.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°546 du 1 avril 2003, avec le titre suivant : Un art version Ikea

Tous les articles dans Expositions

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque